Economie numérique: 30 ans de World Wide Web

AXA Investment Managers

1 minutes de lecture

«Le 30e anniversaire du WWW nous montre que toute une génération a grandi avec Internet», selon Jeremy Gleeson, gestionnaire de fonds chez AXA IM.

Il y a 30 ans jour pour jour, Tim Berners-Lee a présenté sa nouvelle idée pour promouvoir la communication humaine et échanger des informations sur l’Internet: le World Wide Web. Le WWW fut un développement révolutionnaire qui devait transformer tous les domaines de notre vie – notre manière de communiquer, de travailler, de trouver des informations et de faire des achats en ligne mais aussi de nouer des relations personnelles.

«Le 30e anniversaire nous montre clairement que toute une génération a grandi avec Internet», dit Jeremy Gleeson, gestionnaire de fonds chez AXA Investment Managers. Pour les entreprises et les investisseurs, c’est intéressant de voir que la génération Z a atteint l’âge auquel le revenu disponible est au maximum. Par conséquent, nous devons également compter sur des dépenses croissantes réparties sur les canaux numériques. Mais ce phénomène n’est pas limité à la jeune génération. «Les baby boomers, avec environ 15 articles par an, ont aujourd’hui tendance à dépenser autant en ligne que cette génération Z. C’est pourquoi, les entreprises doivent s’adapter à cette transformation technologique et démographique et atteindre ces consommateurs de plus en plus multiplexés», poursuit Jeremy Gleeson.

L’expansion du WWW continue

En effet, 30 ans après son lancement, le World Wide Web continue son avancée: selon Bain & Company, près d’un milliard de nouveaux internautes ont rejoint la toile entre 2013 et 2017. Selon Euro-monitor, une bonne partie vient d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine. Parallèlement, le nombre de personnes en possession d’un smartphone et donc toujours connecté à l’Internet va en grandissant. «Nous partons du fait que le nombre d’internautes continuera à augmenter dans les pays en voie de développement», ajoute Jeremy Gleeson. Ce phénomène est stimulé par la croissance démographique, une classe moyenne grandissante, une amélioration de la couverture du réseau 4G et une baisse du prix des smartphones. «Ceci se traduit par une augmentation de la clientèle et permettra à encore plus de consommateurs de faire des achats avisés 24h24. Les entreprises peuvent en profiter si elles sont suffisamment bien préparées et capables d’adapter leurs modèles commerciaux aux nouvelles préférences des consommateurs», dit Jeremy Gleeson.

Les quatre D de l’investissement

Jeremy Gleeson considère les entreprises qui participent à toute la chaîne de valeur, de la découverte de produits et services par le client au paiement définitif avec livraison en passant par la décision d’acheter comme un investissement particulièrement intéressant. «Nous investissons également dans les ‚Data Enablers’, ces entreprises qui proposent des technologies et des services pour aider d’autres entreprises à faire face à la transformation numérique. Nous appelons aussi ces quatre phases d’investissement du Customer Journey numérique, le parcours d’achat du client, les 4 D – Discovery, Decision-Making, Delivery et Data & Enablers», autrement dit Découverte, Prise de décision, Livraison et Données, conclut Jeremy Gleeson.