BCE: un processus incertain

S&P Global Ratings

1 minutes de lecture

Selon S&P Global Ratings, la BCE devra considérer la fin d’une série de mesures non-conventionnelles afin de réduire la taille de son bilan et de sortir des taux d’intérêt négatifs.

Alors que la BCE entame la normalisation de sa politique monétaire, il reste difficile de prévoir à quoi ressemblera la «nouvelle normalité».  Selon S&P Global Ratings, la BCE devra considérer la fin d’une série de mesures non-conventionnelles afin de réduire la taille de son bilan et de sortir des taux d’intérêt négatifs:

  • La BCE confirmera la fin de son programme d’achats d’actifs (QE) en décembre, malgré la faiblesse des chiffres économiques et la forte baisse du pétrole. La faiblesse de l’activité est en effet temporaire, la reprise reste intacte et la croissance des salaires s’accélère. La sortie du QE sera graduelle. Selon nous, le réinvestissement des titres arrivant à maturité sur le bilan de la BCE devrait se poursuivre au moins jusqu’à la fin du premier semestre de 2021.
  • La BCE ne devrait pas non plus renouveler ses opérations de refinancement à long terme pour les banques (TLTROs), les conditions économiques et de crédit étant suffisamment bonnes. Nous estimons que le non-renouvellement des TLTROs réduira la taille du bilan de la BCE dès le deuxième semestre de 2020 et d’environ 280 milliards d'euros entre juin 2020 et mars 2021.
  • Malgré cela, la BCE devrait continuer de servir les banques en liquidité à hauteur de leur demandes (‘full allotment’). Il resterait donc dans l’Eurosystème d’amples liquidités excédentaires permettant aux banques d’octroyer des crédits à l’économie.
  • Pour ne pas précipiter un resserrement trop brusque des conditions financières, la hausse des taux sera ensuite graduelle.  La BCE procèdera à une première hausse des taux en septembre 2019 pour rétablir son corridor de taux, puis en décembre pour sortir des taux négatifs et ensuite à hauteur de deux hausses par an dès 2020.
  • La BCE continuera de fournir des indications prospectives afin de guider les attentes des marchés sur le chemin de la normalisation.