Banques centrales: nouveau cycle de baisse des taux en Europe

Arthur Jurus, Landolt & Cie

1 minutes de lecture

La BCE s’est engagée à mener une politique monétaire plus expansionniste lors de sa réunion du 25 juillet. Cela confirme notre scénario de taux.

La Banque Centrale Européenne (BCE) s’est engagée à mener une politique monétaire plus expansionniste lors de sa réunion du 25 juillet. Cela confirme notre scénario de taux.

Quelles sont les annonces majeures?

  • La BCE maintiendra les taux au niveau actuel jusqu’à mi-2020 ou, élément nouveau, à des niveaux plus bas. Cette dernière mention sous-entend une baisse des taux de 10 points de base à -0,50% le 12 septembre 2019.
  • La banque centrale discutera prochainement de la nécessité (i) de recourir à des rachats nets d’actifs, (ii) de renforcer son engagement de maintenir des taux faibles sur une longue période, (iii) d’instaurer un système de tiers sur les rémunérations des réserves excédentaires des banques.

Quelles seraient les implications?

  • La BNS sera sous pression. Le Franc suisse pourrait s’apprécier face à l’Euro. La BNS interviendrait sur le marché des changes dans un premier temps mais pourrait réagir ensuite en diminuant également son taux directeur de -0,75% à -1,00%. La prochaine réunion de la BNS est le 19 septembre 2019 mais une intervention sur le taux directeur avant cette date ne doit pas être exclue.
  • Une stimulation monétaire mondiale. La liquidité augmentera dès septembre 2019: la BCE mènera des opérations de refinancement de long terme tandis que la FED arrêtera la réduction de son bilan. Par ailleurs, la FED devrait annoncer la réduction de son taux directeur de 25 points de base dès mercredi prochain. L’augmentation de la liquidité est positive pour les actifs financiers et conduira notamment à une nouvelle baisse des rendements obligataires.