USA: l'organisme d'autorégulation des cryptomonnaies se précise

AWP

1 minutes de lecture

Si cette initiative aboutit, elle interviendrait après celle du Royaume-Uni: une association regroupant plusieurs entreprises spécialisées dans les cryptomonnaies.

Une agence chargée de réguler les marchés aux Etats-Unis s'est félicitée lundi des avancées dans la mise en place de mécanismes d'autorégulation des cryptomonnaies, traduisant sa volonté de développer des outils contre les dérives liées à ce jeune marché.

«Etant donnée l'absence de supervision fédérale dans le marché des cryptomonnaies, j'ai appelé la communauté (liée au secteur) à se rassembler et à développer une organisation propre qui puisse mettre en place des règles», a affirmé Brian Quintenz, responsable à la CFTC, le régulateur des marchés des matières premières, dans une déclaration écrite.

«Je suis heureux d'affirmer que des progrès ont été réalisés dans ce domaine», a-t-il ajouté, précisant qu'une telle organisation «pourrait avoir des répercussions significatives sur l'intégrité et la crédibilité de ce jeune marché».

En mars, ce même responsable avait salué l'initiative des jumeaux Winklevoss, deux frères connus pour avoir revendiqué la paternité de Facebook et pour avoir bâti une fortune grâce au bitcoin. Ils avaient proposé la création d'un organisme d'autorégulation pour le secteur des devises virtuelles.

Si cette initiative parvenait à son terme, elle interviendrait après celle du Royaume-Uni qui a de son côté créé en début d'année une association regroupant plusieurs entreprises spécialisées dans les cryptomonnaies.

Cette organisation britannique promeut également l'autorégulation face aux nombreuses critiques dont ces actifs comme le bitcoin font l'objet.

Les échanges de devises virtuelles sont soumis à une grande volatilité. Ils sont aussi régulièrement accusés de servir d'outil de blanchiment pour des réseaux criminels et des régulateurs du monde entier tentent de développer des systèmes de supervision plus adaptés et efficaces.