USA: la confiance des consommateurs reste stable en janvier

AWP

1 minutes de lecture

L’indice de l’Université du Michigan est resté à un niveau très élevé, à 99,1, contre 99,3 le mois précédent, et alors que les analystes l’attendaient à 98,9.

La confiance des consommateurs aux Etats-Unis a peu évolué entre la fin de l’année 2019 et les premières semaines de 2020, et reste supérieure aux attentes, selon l’estimation préliminaire de l’enquête de l’Université du Michigan publiée vendredi.

L’indice de confiance est resté à un niveau très élevé, à 99,1, contre 99,3 le mois précédent, et alors que les analystes l’attendaient à 98,9.

La confiance des consommateurs, qui avait grimpé en décembre, «reste pratiquement inchangée début janvier», a commenté Richard Curtin, le chef économiste en charge de cette enquête bimensuelle.

«Toutes les composantes (de l’étude) sont stables, à la fois pour la situation actuelle et les perspectives économiques futures», a-t-il ajouté.

Comme le mois passé, la procédure de destitution qui vise le président Donald Trump n’a pas d’effet sur le moral des Américains, seule une minorité des consommateurs interrogés (1%) la mentionnant parmi leurs préoccupations.

Tout comme la procédure de destitution de Bill Clinton, qui s’était achevée en février 1999, celle qui vise le président Trump n’affecte pas la confiance des consommateurs, qui continue sur sa courbe ascendante, souligne Richard Curtin.

«La croissance économique avait encore duré deux ans, et avait atteint son plus haut en mars 2001, la plus longue période de croissance depuis le milieu des années 50», a-t-il précisé.

Quant à l’évolution actuelle de l’économie, «savoir si la vigueur va encore durer deux ans est difficile, compte tenu de la campagne présidentielle qui démarre juste, et des changements fondamentaux dans les programmes de taxes et de dépenses qui affectent directement le consommateur», a-t-il détaillé.

Sur un an, la confiance s’est améliorée de 8,7%.

Le procès en destitution du président Donald Trump s’est ouvert jeudi au Congrès, et les débats débuteront mardi.