USA: demandes d’allocations chômage au plus bas depuis 1969

AWP

1 minutes de lecture

202’000 nouvelles inscriptions, en données corrigées des variations saisonnières pour la semaine close le 30 mars, soit 10’000 de moins que la semaine précédente.

Les demandes hebdomadaires d’allocations chômage aux Etats-Unis sont descendues jeudi de nouveau à leur plus bas niveau depuis 1969, signe que le marché de l’emploi est toujours des plus dynamiques malgré des signes de ralentissement de l’économie.

Le département américain du Travail a recensé 202’000 nouvelles inscriptions, en données corrigées des variations saisonnières pour la semaine close le 30 mars, soit 10’000 de moins que la semaine précédente. C’est un plancher depuis le 6 décembre 1969, a précisé le ministère.

Les analystes ont été surpris par ces données alors qu’ils tablaient sur une légère remontée des nouvelles demandes à 217’000.

Le chiffre de la semaine d’avant a été révisé en hausse de 1’000 à 212’000.

Le gouvernement publie vendredi les chiffres officiels du chômage très attendus par les marchés pour déterminer si le mauvais score de février, avec 20’000 créations d’emplois seulement, était une anomalie ou le signe réel que les entreprises ont désormais beaucoup de mal à pourvoir des postes.

Les analystes s’attendent à un rebond des créations d’emplois à 170’000 pour mars avec un taux de chômage stable à 3,8%.

Revenant aux données hebdomadaires, la moyenne globale des nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage sur quatre semaines s’est établie à 213’500, en baisse de 4’000 par rapport à la moyenne des 4 semaines précédentes établie jeudi dernier.

Par rapport à la même époque l’année dernière, les nouvelles demandes d’allocations chômage sont en repli de 12,5%.

Cela fait quatre ans qu’elles sont sous la barre des 300’000, ayant atteint en janvier leur plus faible niveau depuis 50 ans lorsqu’elles avaient atteint le plancher de 199’000.