Suisse: excédent commercial stable en juillet

AWP

1 minutes de lecture

Le solde positif des échanges commerciaux atteint 1,2 milliard de francs.

La Suisse a affiché en juillet un excédent commercial stable sur un mois à 1,2 milliard de francs, malgré un léger recul du trafic de marchandises et services, a annoncé mardi l'Administration fédérale des Douanes (AFD).

En terme nominaux, soit non corrigé des variations de prix, les exportations ont reculé de 3% à 18,2 milliards et les importations de 2,8% à 17,1 milliards pendant le mois sous revue.

«La baisse du secteur chimie-pharma a pesé sur le résultat dans les deux directions du trafic», a indiqué l'AFD dans un communiqué. Premier secteur des exportations helvétiques, l'industrie chimique et pharmaceutique a vu ses exportations faiblir sur un mois de 4,2%.

Le segment des machines et de l'électronique a également affiché un repli de 2,8%, tout comme l'horlogerie (-4,4%), ainsi que la bijouterie et la joaillerie (-10,4%). Le secteur des instruments de précision a par contre été le seul à afficher une progression, toutefois modeste, de 1,1%.

«Les volumes des échanges commerciaux sont très volatils et dépendent fortement de l'évolution dans le secteur pharmaceutique», a indiqué à AWP Alessandro Bee, économiste chez UBS. Ce dernier s'interroge si d'importantes commandes dans ce domaine ont pu fausser les chiffres.

Malgré cette baisse de régime, le commerce extérieur ne souffre pas d'une faiblesse fondamentale et devrait rebondir ces prochains mois, a ajouté M. Bee.

L'économiste de Raiffeisen Domagoj Arapovic s'est déclaré moins étonné. «Le repli actuel n'est pas totalement une surprise, après la solide hausse des exportations au deuxième trimestre», a-t-il dit.

La croissance s'est cependant quelque peu tassée en Europe, principale destination des produits helvétiques, et le raffermissement du franc ne devrait pas améliorer la situation. «Le secteur de l'exportation se trouverait en nette difficulté si le franc devait se raffermir davantage», a estimé M. Arapovic.

Attention au franc

De fait, le franc s'est nettement raffermi face à l'euro en août en raison de la crise en Turquie et des craintes d'une contagion des problèmes de la livre turque à l'Europe. Alors que la monnaie suisse se négociait encore autour de 1,17 franc pour un euro mi-juillet, la paire de devises s'est nettement renforcée depuis, atteignant mi-août un plus bas sur un an à 1,12 euro-franc.

Domagoj Arapovic a cependant nuancé les chiffres de juillet, certes en baisse par rapport au moins précédent mais en nette hausse sur un an. Les exportations horlogères ont ainsi reculé de 4,4% sur un mois, mais bondi de 6,6% sur un an.

Concernant la destination des biens suisses, l'Europe a affiché en juillet un net repli de 9,2% comparé à juin. Les ventes vers l'Italie (-3,7%) et la France (-20,2%) ont bu la tasse, alors que celles vers l'Allemagne sont restées tout juste positives (+0,8%).

Les exportations vers l'Asie ont par contre rebondi (+7,2%), avec une progression mesurée avec la Chine continentale (+4,2%) et une envolée vers Hong Kong (+14,6%) et le Japon (+19,2%).

L'Amérique du Nord a quant à elle affiché une modeste progression des ventes de 0,7%, tandis que l'Amérique latine a progressé de 1,4%.