Sika accroît encore ses capacités en Russie

Communiqué, Sika

1 minutes de lecture

«Nous investissons dans une région qui connaît une croissance dynamique et une industrie du bâtiment en plein essor», a commenté Ivo Schädler, responsable régional EMEA.

Sika ouvre une nouvelle usine de production d'adjuvants pour béton près de Ekaterinbourg, en Russie. Autour de l'usine se trouvent cinq villes de plus d'un million d'habitants avec des marchés de la construction attrayants. De grandes parties de la région de la Volga et de la Sibérie peuvent également être approvisionnées à partir du nouveau site.

La région de l'Oural, avec sa capitale Ekaterinbourg, est l'une des régions les plus prospères du pays. Environ 90 % du gaz naturel et les deux tiers de la production pétrolière de la Russie proviennent de cette région. La proximité des clients et des itinéraires de transport plus courts renforcent considérablement la position concurrentielle de Sika. La nouvelle usine de production de Biérozovski, au nord-est d'Ekaterinbourg, permettra de réaliser des économies de coûts et d'approvisionner les clients de cette région en pleine croissance en adjuvants de béton sur mesure pour des projets de construction exigeants.

«Avec la fondation du nouveau site de production près d'Ekaterinbourg, nous investissons dans une région qui connaît une croissance dynamique et une industrie du bâtiment en plein essor», a commenté Ivo Schädler, responsable régional EMEA. «Nous avons maintenant créé le cadre idéal pour exploiter ce potentiel et accélérer encore notre croissance en Russie».

DIVERSIFICATION DE L'ÉCONOMIE

L'économie russe et, par conséquent, l'industrie de la construction bénéficient actuellement d'investissements croissants dans des projets d'infrastructure, en particulier dans les infrastructures de transport et d'énergie, mais aussi dans des programmes de rénovation urbaine et dans l'expansion des capacités portuaires et aéroportuaires. Selon les estimations, l'industrie de la construction devrait enregistrer une croissance substantielle en 2018 et au cours des cinq prochaines années.