Novartis: Sandoz finalise la reprise des activités d’Aspen Pharmacare au Japon

AWP

1 minutes de lecture

L’accord conclu à l’époque prévoyait le versement initial de 300 millions d’euros, assorti d’un paiement différé d’au maximum 100 millions d’euros.

La filiale Sandoz de Novartis a bouclé la reprise annoncée en novembre dernier des activités japonaises de son homologue sud-africain Aspen Pharmacare, regroupées sous la bannière d’Aspen Japan. L’accord conclu à l’époque prévoyait le versement initial de 300 millions d’euros (329,5 millions de francs au cours d’alors), assorti d’un paiement différé d’au maximum 100 millions d’euros.

L’acquisition doit permettre à l’unité spécialisées dans les médicaments génériques et biosimilaires de la multinationale rhénane de renforcer encore son positionnement sur le troisième marché mondial pour ce type de produits, rappelle un communiqué publié vendredi.

Le portefeuille d’Aspen au Japon consiste en une vingtaine de traitements dont le brevet a expiré, en particulier dans l’anesthésie (notamment le Xylocaïne) et des produits spécialisés (notamment l’Imuran), ainsi que des marques locales. Il représente un chiffre d’affaires pour l’année écoulée de 130 millions d’euros.

Les deux partenaires ont par ailleurs conclu un accord d’approvisionnement de cinq ans à compter de la finalisation de l’acquisition, assorti d’une option de prolongation de deux années supplémentaires, aux termes duquel Sandoz fournira à Aspen des substances actives, ainsi que des produits finis et semi-finis en lien avec son portefeuille.

A lire aussi...