Métaux précieux: le palladium a passé les 1’600 dollars

AWP

1 minutes de lecture

«Les signaux prudents de la Fed ont stimulé l’appétit pour les lingots», a expliqué Benjamin Lu, analyste pour Phillip Futures.

Les métaux précieux ont tous terminé la semaine plus haut que la précédente, et le palladium a franchi un nouveau record en passant temporairement le seuil des 1’600 dollars l’once.

Après un début de semaine calme, les métaux précieux ont grimpé mercredi en fin de journée.

«Les signaux prudents de la Banque centrale américaine ont stimulé l’appétit pour les lingots» alors que les investisseurs tablent sur un billet vert plus faible et sur un ralentissement de la croissance, a expliqué Benjamin Lu, analyste pour Phillip Futures.

La Réserve fédérale américaine a drastiquement changé de cap en renonçant à relever les taux d’intérêt cette année, dans la perspective d’un ralentissement plus marqué de la croissance aux Etats-Unis et d’une inflation toujours plus contenue, ce qui a fait chuter le dollar.

De nombreuses matières premières, comme l’or, étant libellées en dollars, une baisse du billet vert les rend moins onéreuses pour les acheteurs utilisant d’autres devises.

Cet accès de faiblesse du dollar n’a cependant pas duré, le billet vert ayant effacé ses pertes jeudi pour terminer la semaine en hausse - ce qui a pesé sur le métal jaune.

Selon Jameel Ahmad, analyste pour FXTM, l’or a également pu bénéficier «d’informations selon lesquelles un accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine pourrait ne pas se traduire par la suppression des taxes américaines sur les importations de produits chinois, ajoutant des inquiétudes sur le ralentissement mondial».

L’or est considéré comme une valeur refuge et a tendance à s’apprécier en période d’incertitudes politiques ou économiques.

L’argent a suivi la même trajectoire que l’or.

Le palladium, de son côté, a évolué une partie de la semaine au-dessus de 1’600 dollars l’once, culminant à 1’614,84 dollars jeudi, un nouveau record historique.

Le ministère russe du Commerce et de l’Industrie a annoncé jeudi qu’il n’y aurait finalement pas de restrictions sur les exportations de déchets de métaux précieux, selon l’agence Bloomberg, alors que cette possibilité avait été émise la semaine dernière.

«Cependant, le palladium n’a pas réagi à cette information», ont relevé les analystes de Commerzbank, qui jugent que les participants au marché ont une «vision unilatérale».

«Alors que les nouvelles favorables au prix du palladium sont prises en compte, depuis des mois les investisseurs ignorent les informations négatives», ont-ils souligné, avant que le palladium ne s’affaisse vendredi.

Le platine a également terminé la semaine en hausse, mais reste à des niveaux historiquement bas. Le métal, utilisé dans la production de véhicules diesel, souffre depuis l’éclatement du scandale Volkswagen sur les moteurs truqués, qui a vu les consommateurs se détourner de ce type de voiture.

Sur le London Bullion Market, l’once d’or valait 1’312,19 dollars vendredi vers 12H10 GMT, contre 1’303,81 dollars le vendredi précédent vers 14H10 GMT.

L’once d’argent valait 15,43 dollars, contre 15,35 dollars il y a sept jours.

Sur le London Platinum and Palladium Market, l’once de platine s’échangeait à 856,82 dollars, contre 831,24 dollars sept jours plus tôt.

L’once de palladium valait pour sa part 1’576,01 dollars, contre 1’552,24 dollars à la fin de la semaine précédente.