Métaux précieux: l’or stable, le palladium perd du terrain

AWP

1 minutes de lecture

Le métal jaune est tiraillé entre des facteurs de risques géopolitiques et la pression du dollar.

Les métaux précieux sont restés stables sur la semaine, à l’exception du palladium qui s’est inscrit en baisse après son record atteint il y a sept jours.

L’or, durant cette semaine écourtée par un jour férié aux Etats-Unis jeudi et au Japon vendredi, est demeuré tiraillé entre deux mouvements contraires.

«Bien que des conditions de marché défavorables et des facteurs de risques géopolitiques attirent les investisseurs vers l’or en tant que valeur refuge, le métal reste sous la pression du dollar», a résumé Lukman Otunuga, analyste pour FXTM.

Mardi, les places boursières ont été bousculées alors que les inquiétudes sur la croissance mondiale agitent les marchés. Les analystes s’interrogent également sur la capacité des présidents américain et chinois à trouver un accord sur leur différend commercial lors du sommet du G20 à la fin du mois.

Dans de telles périodes d’incertitudes, les valeurs refuges comme l’or ont tendance à s’apprécier. Mais dans le même temps, le dollar a également profité de ce contexte, grimpant face aux autres devises.

Les métaux précieux étant libellés en billet vert, une hausse de celui-ci renchérit le prix des matières premières pour les acheteurs utilisant d’autres devises.

L’argent a été «agité, erratique et volatil pendant la majeure partie de la semaine», a commenté M. Otunuga, alors que le métal précieux a grimpé mercredi avant de retomber vendredi.

L’argent, qui suit généralement la même tendance que l’or, a fait moins bien que celui-ci depuis le début de l’année. Alors que le métal jaune a perdu environ 5,5% depuis le début de l’année, l’argent a, de son côté, reculé de plus de 15%.

Selon les analystes de Commerzbank, les investisseurs financiers, par opposition à la demande provenant du secteur industriel, sont «les principaux responsables» de la baisse de ces dernières semaines alors que les paris à la baisse se sont multipliés.

Le palladium de son côté est quelque peu retombé après avoir atteint vendredi dernier 1’186,69 dollars l’once, son record historique.

Sur le London Bullion Market, l’once d’or valait 1’222,93 dollars vendredi vers 14H00 GMT, contre 1’223,77 dollars le vendredi précédent à la même heure.

L’once d’argent valait 14,27 dollars, contre 14,38 dollars il y a sept jours.

Sur le London Platinum and Palladium Market, l’once de platine s’échangeait à 839,16 dollars, contre 844,74 dollars sept jours plus tôt.

L’once de palladium valait pour sa part 1’143,24 dollars, contre 1’182,65 dollars à la fin de la semaine précédente.