Métaux précieux: l’or au plus bas de l’année

AWP

1 minutes de lecture

Le métal jaune est pénalisé par l’appétit pour le risque. Le platine a également perdu du terrain par rapport à vendredi dernier, contrairement au palladium.

L’or a baissé cette semaine et est tombé à un plus bas depuis décembre, pénalisé par l’appétit des investisseurs pour le risque.

Le platine a également perdu du terrain par rapport à vendredi dernier, tandis que l’argent s’est maintenu et que le palladium a progressé.

Vendredi, le marché londonien sera fermé pour les congés de Pâques.

«Les investisseurs parient toujours sur un nouveau rebond des marchés boursiers, dans un scénario favorable au risque», a expliqué Carlo Alberto De Casa, analyste pour ActivTrades, alors que le métal jaune est tombé jeudi à 1.271,15 dollars l’once, son plus bas niveau depuis décembre.

L’or est considéré comme une valeur refuge, qui ne procure aucun rendement, contrairement à une action ou à une obligation, par exemple.

Il a donc tendance à s’affaisser lorsque la confiance domine les marchés et à s’apprécier en période d’incertitudes.

La semaine a été notamment marquée par des indicateurs chinois meilleurs que prévu et qui ont quelque peu atténué les craintes sur un ralentissement économique du géant asiatique.

«Les signes de progrès dans les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine et les données économiques américaines solides ont également dopé l’appétit pour le risque depuis le début du deuxième trimestre», a fait valoir Benjamin Lu, analyste pour Phillip Futures.

L’argent, de son côté, s’est maintenu sur la semaine, même s’il est tombé lundi également à un plus bas depuis décembre, à 14,86 dollars l’once.

«Le marché mondial de l’argent a été sous-approvisionné l’année dernière», ont fait remarqué les analystes de Commerzbank, mentionnant un rapport de l’Institut mondial de l’argent, publié la semaine dernière.

Selon celui-ci, en 2018, la demande d’argent a progressé d’environ 4%, atteignant 1,03 milliard d’onces, un plus haut depuis trois ans, du fait d’un bond de la demande de lingots (+53%).

L’offre, quant à elle, a décliné de 2%, provoquant un déficit de 29,2 millions d’onces.

Quant au platine, il a baissé cette semaine après avoir atteint un plus haut en onze mois la semaine dernière. Le palladium, lui, a un peu progressé mais restait bien en dessous de son record historique atteint en mars à 1.614,84 dollars l’once.

Sur le London Bullion Market, l’once d’or valait 1.274,57 dollars jeudi vers 12H45 GMT, contre 1.292,02 dollars le vendredi précédent à la même heure.

L’once d’argent valait 14,97 dollars, contre 15,03 dollars il y a six jours.

Sur le London Platinum and Palladium Market, l’once de platine s’échangeait à 892,00 dollars, contre 900,57 dollars six jours plus tôt.

L’once de palladium valait pour sa part 1.389,26 dollars, contre 1.372,93 dollars à la fin de la semaine précédente.