Métaux précieux: l’or à l’équilibre après l’emploi américain

AWP

1 minutes de lecture

L’once d’or revient tout proche de la barre des 1’300 dollars ce vendredi après être tombé à 1’280,73 dollars jeudi, un plus bas depuis fin janvier.

L’or a terminé la semaine à l’équilibre, effaçant vendredi ses pertes du début de la semaine après la publication du rapport mensuel sur l’emploi américain.

L’argent et le platine ont également perdu du terrain par rapport à vendredi dernier, tandis que le palladium s’est maintenu.

Jeudi, le métal jaune est tombé à 1’280,73 dollars l’once, un plus bas depuis fin janvier.

«Les principaux facteurs à l’origine de la faiblesse de l’or sont la force du dollar américain et le retour de l’appétit du risque sur les marchés actions», a souligné plus tôt dans la semaine Carlo Alberto De Casa, analyste pour ActivTrades.

L’or, comme de nombreuses matières premières, étant libellé en dollars, une hausse du billet vert le rend plus onéreux pour les acheteurs utilisant d’autres devises.

Le métal précieux remontait cependant vendredi, notamment après la publication des chiffres sur l’emploi américain.

Les créations d’emplois aux Etats-Unis se sont ainsi effondrées en février, avec 20.000 postes créés, le plus faible niveau depuis septembre 2017. Cela n’a cependant pas empêché le taux de chômage de reculer légèrement, à 3,8%.

Le nombre de créations d’emplois, qualifié de «pur désastre» par Naeem Aslam, analyste pour Think Markets, a pénalisé le billet vert et donc profité au métal jaune.

L’argent a suivi la même tendance que l’or sur la semaine, tombant jeudi à un plus bas en un peu plus de deux mois, à 14,98 dollars l’once.

Concernant le platine, sa baisse, plus importante que celle du palladium, s’explique en partie par le rapport trimestriel du Conseil mondial du platine, publié mercredi, ont expliqué plusieurs analystes.

«Les prévisions pour 2019 tablent désormais sur un surplus de 680.000 onces, contre 455.000 onces précédemment, en raison de la hausse temporaire de la production en Afrique du Sud et d’une croissance de l’offre dans d’autres pays qui devraient plus que compenser la hausse de la demande en 2019», a ainsi souligné le Conseil mondial du platine.

Depuis l’éclatement du scandale sur les moteurs diesel truqués, le platine, utilisé dans la production de ce type de moteur, souffre de la désaffection des consommateurs qui se tournent vers les véhicules à essence.

Sur le London Bullion Market, l’once d’or valait 1’299,32 dollars vendredi vers 14H10 GMT, contre 1’305,36 dollars le vendredi précédent vers 13H30 GMT.

L’once d’argent valait 15,26 dollars, contre 15,49 dollars il y a sept jours.

Sur le London Platinum and Palladium Market, l’once de platine s’échangeait à 817,91 dollars, contre 863,14 dollars sept jours plus tôt.

L’once de palladium valait pour sa part 1’515,36 dollars, contre 1’540,93 dollars à la fin de la semaine précédente.