Métaux industriels: le cuivre profite de l’avancée commerciale

AWP

1 minutes de lecture

L’aluminium, le plomb, l’étain, le nickel et le zinc ont également gagné du terrain cette semaine.

Le prix du cuivre et des autres métaux de base échangés sur le London Metal Exchange (LME) ont profité cette semaine des négociations entre la Chine et les Etats-Unis.

Le cuivre est monté vendredi à son plus haut en trois semaines, à 6.071 dollars la tonne.

L’aluminium, le plomb, l’étain, le nickel et le zinc ont également gagné du terrain.

Vendredi, «des informations de presse qui affirment que les Etats-Unis vont arrêter de sanctionner les importations chinoises ont fait grimper le cuivre», a noté Alastair Munro, analyste chez Marex Spectron.

Ces informations ont été contredites par la Maison blanche, mais M. Munro souligne également que le négociateur en chef chinois, le vice-Premier ministre Liu He, est attendu à Washington fin janvier.

«Les négociations sur les sanctions commerciales vont dicter les cours à court terme», ont rappelé les analystes de ING.

La Chine est en effet le premier importateur de matières premières au monde, et son économie commence à souffrir du conflit entre Washington et Pékin.

Importations mornes en décembre

Ainsi, les importations chinoises de cuivre ont reculé de 2,9% en décembre par rapport au même mois l’année précédente, à 450.000 tonnes.

Sur l’année, en revanche, «la quantité de minerai de cuivre, de cuivre brut et de cuivre concentré ont bondi» en 2018, ont remarqué les analystes de Capital Economics, pour qui «cela traduit la volonté du gouvernement d’importer moins de déchets de cuivre».

«Ces régulations vont être durcies à partir du 1er juillet, ce qui devrait doper la demande de cuivre déjà raffiné», ont ajouté les analystes de Commerzbank.

Enfin, de nombreux analystes rappellent qu’il y a de moins en moins de métal disponible à la vente sur les plateformes comme le LME ou le marché de Shanghai, le SHFE.

«Les réserves des échanges sont très basses, et il y a des perturbations sur plusieurs fonderies, donc cela devrait soutenir le marché», ont ainsi estimé les analystes de ING.

Quant aux autres métaux, l’étain a atteint mercredi 20.770 dollars la tonne, à son plus haut depuis six mois.

Le nickel a atteint mercredi 11.770 dollars la tonne, à son plus haut depuis deux mois.

Le zinc a atteint vendredi 2.586 dollars la tonne, à son plus haut depuis un mois.

Sur le LME, la tonne de cuivre pour livraison dans trois mois s’échangeait à 6.026 dollars vendredi à 14H20 GMT, contre 5.929,50 dollars le vendredi précédent à 15H05 GMT.

L’aluminium valait 1.859 dollars la tonne, contre 1.844 dollars.

Le plomb valait 1.991 dollars la tonne, contre 1.971 dollars.

L’étain valait 20.675 dollars la tonne, contre 20.360 dollars.

Le nickel valait 11.695 dollars la tonne, contre 11.385 dollars.

Le zinc valait 2.574 dollars la tonne, contre 2.474,50 dollars.