Les métaux précieux baissent, pénalisés par un dollar en forme

AWP

1 minutes de lecture

Le platine a atteint vendredi 844,70 dollars l’once, un plus bas depuis un mois, tandis que le palladium est tombé mercredi à un plus bas en un peu plus de trois mois, à 1’314,38 dollars.

Les métaux précieux ont baissé sur la semaine, handicapés par la fermeté du dollar après une réunion de la Réserve fédérale américaine.

Mercredi, le président de la Fed a estimé lors d’une conférence de presse que la faiblesse actuelle de l’inflation était la conséquence de facteurs «temporaires» et qu’il n’était pas justifié de baisser les taux d’intérêt pour le moment.

«Une telle rhétorique a contribué à rendre le dollar plus ferme, ce qui par conséquent rend une hausse de l’or plus difficile», a expliqué Lukman Otunuga, analyste pour FXTM.

L’or, comme la plupart des matières premières, est libellé en dollars, une hausse du billet vert rend donc le métal jaune plus onéreux pour les acheteurs utilisant d’autres devises.

«Le métal précieux a aussi été réfréné par la hausse de l’appétit pour le risque, alimenté par des nouvelles selon lesquelles les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine pourraient être scellées d’ici la semaine prochaine», a ajouté M. Otunuga.

Considéré comme une valeur refuge, l’or a tendance à s’apprécier en période d’incertitudes politiques ou économiques, et à s’affaisser lorsque l’optimisme domine les marchés.

Par ailleurs, le Conseil mondial de l’or a publié jeudi son rapport trimestriel qui fait état d’une demande dopée par les banques centrales au premier trimestre.

Les institutions «se diversifient et s’éloignent du dollar», a expliqué John Mulligan, un des responsables du CMO, interrogé par l’AFP.

Au premier trimestre, la demande des banques centrales a ainsi grimpé de 68% par rapport aux trois premiers mois de 2018, pour s’établir à 145,5 tonnes, la meilleure performance pour un début d’année depuis 2013.

Concernant les autres métaux précieux, ceux-ci ont été également tirés vers le bas et «ont même chuté plus nettement que l’or», ont souligné les analystes de Commerzbank.

Mercredi, l’or est devenu 87 fois plus cher que l’argent, pour la première depuis plus de 25 ans, selon les analystes de Commerzbank.

Jeudi, le métal gris est tombé à 14,57 dollars l’once, un plus bas depuis décembre.

Le platine, lui, a atteint vendredi 844,70 dollars l’once, un plus bas depuis un mois, tandis que le palladium est tombé mercredi à un plus bas en un peu plus de trois mois, à 1’314,38 dollars l’once.

Vendredi, les métaux précieux ont néanmoins très légèrement effacé leurs gains après la publication du rapport mensuel sur l’emploi américain.

Malgré de bons chiffres, le dollar n’a en effet pas été capable d’accroitre ses gains de la journée, et a même légèrement souffert.

Sur le London Bullion Market, l’once d’or valait 1.276,75 dollars vendredi vers 13H05 GMT, contre 1’282,77 dollars le vendredi précédent vers 12H45 GMT.

L’once d’argent valait 14,78 dollars, contre 15,06 dollars il y a sept jours.

Sur le London Platinum and Palladium Market, l’once de platine s’échangeait à 854,45 dollars, contre 890,65 dollars sept jours plus tôt.

L’once de palladium valait pour sa part 1’359,59 dollars, contre 1.430,76 dollars à la fin de la semaine précédente.