Les exportations suisses sont reparties à la hausse en janvier

AWP

1 minutes de lecture

Les livraisons à l’étranger ont progressé de 1,1% en rythme mensuel. Les importations ont poursuivi sur leur bonne lancée, gonflant de 3,4%.

Les exportations suisses ont repris de la vigueur en ce début d’année, après un ralentissement au mois de décembre. Les livraisons à l’étranger ont progressé de 1,1% en rythme mensuel, sur une base désaisonnalisée, à 18,86 milliards de francs, indique mardi l’Administration fédérale des douanes (AFD).

Les importations ont poursuivi sur leur bonne lancée, gonflant de 3,4% à 17,47 milliards. Les exportations horlogères ont poursuivi leur expansion, tandis que les importations dans le domaine de la bijouterie et joaillerie ont le vent en poupe, précise le communiqué. Les échanges avec l’Asie sont qualifiés de «dynamiques».

La balance commerciale présentait à fin janvier un excédent de 1,39 milliard, moins que les 1,76 milliard à la fin de l’année 2018.

En termes réels, soit corrigée de l’inflation, la progression des exportations et des importations a atteint respectivement 0,6% et 4,8%.

Par branche, les exportations horlogères ont progressé de 0,2% à 1,6 milliard de francs en termes nominaux. Le secteur machines et électronique s’est ressaisi, avec une progression de 1,5%.

La forte demande en produits immunologiques a porté les livraisons à l’étranger de produits chimiques et pharmaceutiques, qui ont grappillé 0,7%. Une quatrième augmentation consécutive est enregistrée pour les instruments de précision (+0,4%).

L’évolution par région est disparate, affirme l’AFD. Les exportations vers l’Asie ont clairement rebondi (+9,3%), après la chute de 7% en décembre. L’Europe et l’Amérique du nord se sont inscrites à la baisse, respectivement de 1,3% et 3,2%.

La bijouterie et la joaillerie, les produits chimiques et pharmaceutiques ainsi que les machines/ électronique ont soutenu les importations. L’Asie (+5,8%) a connu une progression vigoureuse – hausse reposant essentiellement sur les Emirats arabes unis – alors que l’Europe a stagné. La Suisse a moins importé en provenance de l’Amérique du nord, région qui enregistre un recul de 4,3%.