Le règlement de l'affaire Carpostal pèse sur les résultats de La Poste

AWP

1 minutes de lecture

Selon son président Urs Schwaller, ce recul est dû aux remboursements consécutifs à l’affaire Carpostal et des revenus plus faibles pour Postfinance.

La Poste a enregistré en 2018 un bénéfice consolidé inférieur de 122 millions de francs à celui de l’année précédente. Selon son président Urs Schwaller, ce recul est dû aux remboursements consécutifs à l’affaire Carpostal et des revenus plus faibles pour Postfinance.

Le bénéfice consolidé de La Poste s’est établi l’an dernier à 405 millions de francs, indique le groupe jeudi. Les conditions cadres difficiles dans lesquelles PostFinance opère ont particulièrement terni le bilan.

Le résultat d’exploitation de Postfinance est passé de 549 millions de francs à 220 millions. Les recettes ont reculé de 372 millions pour s’établir à environ 1,7 milliard.

Concernant Carpostal, le résultat d’exploitation a été marqué l’an dernier par le remboursement à la Confédération et aux cantons des subventions indûment perçues. Il en a résulté une perte de 58 millions de francs.

En revanche, les produits d’exploitation ont augmenté de 29 millions de francs. Cette hausse s’explique principalement par le développement des prestations et donc de la progression des recettes des voyageurs.

Urs Schwaller a déclaré jeudi devant les médias à Berne que La Poste avait tenu ses promesses dans l’affaire Carpostal. En ce qui concerne la responsabilité du géant jaune, l’affaire est close. Une enquête pénale est toutefois toujours en cours.

Le Conseil d’administration se réjouit par ailleurs que toutes les unités d’affaires, hormis PostFinance et Carpostal, aient pu obtenir des bons résultats. La Poste est sur la bonne voie pour atteindre les objectifs stratégiques de son propriétaire, à savoir la Confédération, a encore relevé M. Schwaller. Malgré des moments très turbulents, «La Poste a toujours fonctionné».