Le personnel des banques réclame 2% de rémunération en plus

AWP

1 minutes de lecture

Une politique des salaires basée uniquement sur des augmentations individuelles accroît les fluctuations de personnel et démotive les collaborateurs de longue date, selon l'Aseb.

L’Association suisse des employés de banque (Aseb) exige 2% d’augmentation de salaire pour au moins la moitié des employés du secteur financier. Une politique des salaires basée uniquement sur des augmentations individuelles accroît les fluctuations de personnel et démotive les collaborateurs de longue date, dit-elle.

Ces collaborateurs de longue date subissent de facto une stagnation salariale, a indiqué l’ASEB dans un communiqué diffusé jeudi. Les employés plus jeunes peuvent eux espérer améliorer leur rémunération en changeant de poste. Ce sont donc les premiers qui devraient d’abord profiter des augmentations exigées.

L’ASEB fonde ses revendications sur la bonne situation économique du secteur financier. L’augmentation salariale octroyée en 2018 n’avait déjà pas assez reflété les développements favorables enregistrés dans cette branche, soit un bénéfice consolidé en hausse de 4,6%, relève l’association.