La tendance négative se poursuit pour les exportations suisses

AWP

1 minutes de lecture

Elles ont reculé de 1,2% sur un mois en termes réels, à 18,89 milliards de francs, selon les indications fournies par l’AFD.

Les exportations suisses ont connu en mai un tassement pour le troisième mois d’affilée, malgré un record des livraisons en Chine. Elles ont reculé de 1,2% sur un mois en termes réels, à 18,89 milliards de francs, selon les indications fournies jeudi par l’Administration fédérale des douanes (AFD).

En termes nominaux, sans tenir compte de l’inflation, la contraction atteint 0,5%. Ces chiffres sont apurés des effets saisonniers.

Le mois de mai s’est révélé favorable pour les industries que sont le groupe «machines et électronique», les instruments de précision et – surtout – l’horlogerie, dont les livraison à l’étranger se sont envolées de 8,9%, sur la base des chiffres de l’AFD.

Principal secteur d’exportation helvétique, les produits chimiques et pharmaceutiques ont cependant connu un tassement de 2,4%, à 8,90 milliards de francs.

La tendance négative s’explique principalement par un repli en Europe, que le rebond en Asie n’a pas réussi à effacer. La Chine avec des exportations à 1,2 milliard de francs a atteint un record. L’Amérique du nord a stagné (+0,4%).

Du côté des importations, une légère hausse est constatée, soit +0,7% (réel) et +0,9% (nominal) à 17,24 milliards de francs. Les domaines «produits chimiques et pharmaceutiques» ainsi que «papier et produits des arts graphiques» ont largement contribué à cette hausse. Au niveau géographique, l’Europe et l’Amérique du Nord affichent le sourire, contrairement à l’Asie (-7,8%).

Le commerce extérieur boucle en mai sur un excédent de 1,65 milliard. Il évolue toujours à un haut niveau, affirme l’AFD dans son commentaire.