La Suisse au 5e rang mondial des pays appréciés par les expatriés

AWP

1 minutes de lecture

Les expatriés interrogés affirment à 62% que leur équilibre entre travail et vie privée s’est amélioré depuis leur arrivée en Suisse, selon un sondage publié par HSBC.

Il fait bon travailler en Suisse lorsque l’on est étranger, à en croire d’un sondage publié jeudi par HSBC. La Suisse figure au 5e rang mondial d’un classement sur l’expérience au travail des expatriés établi par le géant bancaire britannique. L’Allemagne, Bahreïn et la Grande-Bretagne constituent le trio de tête, tandis que les Emirats arabes unis arrivent au pied du podium.

Les expatriés interrogés affirment à 62% que leur équilibre entre travail et vie privée s’est amélioré depuis leur arrivée en Suisse, indique un communiqué. La même proportion estime que le marché du travail helvétique offre de bonnes opportunités d’avancement de carrière.

En termes de salaires, les perspectives s’avèrent meilleures que dans le pays d’origine pour 57% des sondés. Ils sont par ailleurs 56% à percevoir une meilleure «culture de travail» en Suisse. La sécurité de l’emploi serait davantage assurée sous nos latitudes, selon la moitié des participants à l’étude.

D’autres critères recueillent une minorité d’avis positifs, en restant toutefois à proximité de 50%. Travailler sur territoire helvétique permet d’acquérir de nouvelles compétences et un meilleur épanouissement que dans le pays d’origine pour respectivement 47% et 42% des expatriés interrogés.

L’Asie et l’Amérique du Nord sont bien représentées dans la deuxième partie du top dix. La Suède, 6e, est le seul pays européen avec l’Allemagne et la Suisse à se glisser dans le classement. Singapour, les Etats-Unis, le Canada et Hong Kong arrivent ensuite, dans l’ordre. Les spécialistes de la banque ont pris en considération 31 pays.

Ces nouvelles données ont été extraites de l’étude HSBC Expat Explorer publiée en octobre dernier. Le sondage plaçait la Suisse en tête des pays qui rémunéraient le mieux leurs travailleurs expatriés, avec un salaire annuel moyen de 202’865 dollars (201’232 francs au cours actuel), devant les Etats-Unis et Hong Kong.

Dans le classement global, qui tient compte des critères économiques, familiaux et de ressenti personnel, la Suisse figure au 8e rang. Singapour, la Nouvelle-Zélande et l’Allemagne s’adjugent - dans cet ordre - les trois premières places.

L’étude HSBC Expat Explorer, dont il s’agit de la 11e édition, a été menée auprès de quelque 22’300 expatriés résidant dans 163 pays.