La livre se reprend avant des votes cruciaux sur le Brexit

AWP

1 minutes de lecture

La devise britannique s’échangeait à 85,52 pence pour un euro vers 20h au lieu de 86,30 pence vendredi soir et à 1,3145 dollar contre 1,3015 dollar vendredi soir.

La livre sterling rebondissait lundi après avoir entamé la séance en baisse et en attendant la probable série de votes qui décidera de l’avenir du pays, à moins de trois semaines du Brexit.

Vers 19H00 GMT (20H00 à Paris), la livre s’échangeait à 85,52 pence pour un euro au lieu de 86,30 pence vendredi soir et à 1,3145 dollar contre 1,3015 dollar vendredi soir. Durant la séance asiatique, elle est tombée à 1,2949 dollar, son plus bas niveau depuis trois semaines.

La monnaie unique, de son côté, montait légèrement face au dollar à 1,1242 dollar pour un euro, contre 1,1235 dollar vendredi à 22H00 GMT.

«Tous les regards sont tournés cette semaine vers le Parlement britannique, à commencer vers le vote (mardi) sur la proposition du gouvernement sur l’accord de retrait de l’Union européenne», a souligné Kenny Fisher d’Oanda.

La Première ministre Theresa May était en route pour Strasbourg lundi soir, pour des discussions de dernière minute sur le Brexit avec le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, dans une ultime tentative de sauvetage de l’accord de divorce menacé d’un rejet mardi par les députés britanniques.

Des discussions techniques entre le Royaume-Uni et l’Union européenne se sont poursuivies tout au long du week-end dans la capitale belge, mais n’ont donné lieu à aucune annonce.

«Avec toute l’incertitude qui entoure les divers rebondissements au Parlement, les courtiers doivent se préparer à de la volatilité» sur la livre sterling, a estimé M. Fisher.

Le principal point d’achoppement des discussions réside dans le «filet de sécurité», un dispositif de dernier recours visant à éviter le retour d’une frontière physique en Irlande du Nord.

Du côté de l’euro, la monnaie unique parvenait à rester en hausse face au dollar, malgré des chiffres décevants lundi sur la production industrielle allemande, qui s’est inscrite en recul de 0,8% en janvier.

Les investisseurs ont par ailleurs peu réagi aux chiffres des ventes au détail aux Etats-Unis. Celles-ci ont rebondi de 0,2% en janvier, après avoir enregistré en décembre leur plus forte chute mensuelle depuis presque dix ans.

Vers 19H00 GMT, le billet vert était quasi stable face au yen, à 111,23 yens pour un dollar contre 111,17 yens vendredi à 22H00 GMT.

L’euro était quant à lui en légère hausse, à 125,05 yens pour un euro contre 124,88 yens vendredi.

La devise suisse était en légère baisse face à l’euro, à 1,1367 franc suisse pour un euro, contre 1,1323 vendredi soir, ainsi que face au dollar (1,0111 franc suisse pour un dollar au lieu de 1,0082 vendredi).

La monnaie chinoise a terminé à 6,7265 yuans pour un dollar, contre 6,7214 yuans pour un dollar vers 15H30 GMT vendredi.

L’once d’or valait 1.293,03 dollars contre 1.298,40 vendredi.

Enfin, le bitcoin se monnayait à 3.849,69 dollars contre 3.868,84 vendredi soir, selon des chiffres compilés par Bloomberg.