La livre en baisse, prise dans la nasse du Brexit

AWP

1 minutes de lecture

  La devise britannique s’échangeait à 85,99 pence pour un euro vers 20h30, contre 85,26 pence mercredi soir.

La livre sterling creusait ses pertes jeudi face au dollar et à l’euro, après que le gouvernement britannique a annoncé qu’il demanderait aux députés de se prononcer pour la troisième fois sur l’accord négocié avec Bruxelles sur le Brexit.

Vers 19H30 GMT (20H30 à Paris), la livre britannique s’échangeait à 85,99 pence pour un euro, contre 85,26 mercredi à 21H00 GMT, et à 1,3051 dollar pour une livre, contre 1,3189 mercredi soir.

La monnaie européenne, de son côté, valait 1,1222 dollar pour un euro contre 1,1244 mercredi à 21H00 GMT.

Le gouvernement britannique a annoncé jeudi qu’il présenterait une troisième fois vendredi son accord de Brexit aux députés, au lendemain d’une nouvelle journée dramatique qui a vu Theresa May offrir sa démission et montré un Parlement incapable à s’entendre sur une autre voie à suivre.

Le climat actuel «suggère un risque plus élevé de Brexit sans accord et une plus grande probabilité d’élections générales pour tenter de sortir de l’impasse», a affirmé Erik Nelson de Wells Fargo, estimant que ce scénario était de nature à continuer à faire pression sur la livre.

La publication du PIB américain au quatrième trimestre n’a pas eu d’impact significatif sur le cours du dollar. La croissance des Etats-Unis a été plus faible qu’estimé à la fin de l’année dernière, à 2,2% au 4e trimestre en rythme annuel.

Les investisseurs tournaient également leur attention vers la reprise jeudi à Pékin des tractations commerciales sino-américaines.

Cette rencontre entre hauts responsables des deux superpuissances intervient après l’adoption mi-mars par le régime communiste d’une nouvelle loi censée garantir un traitement équitable aux investisseurs étrangers... et considérée comme un gage de bonne volonté de la part de la Chine.

«Les deux parties ont exprimé un optimisme prudent mais plusieurs problèmes épineux demeurent non résolus», a souligné Mike van Dulken, analyste pour Accendo Markets.

De manière générale, le dollar a tendance à être privilégié dans les phases d’incertitudes, profitant de son statut de valeur refuge.

Vers 19H30 GMT, le yen baissait un peu face au billet vert, à 110,60 yens pour un dollar contre 110,51 mercredi, mais montait face à la devise européenne à 124,12 yens pour un euro contre 124,26 la veille au soir.

La devise suisse avançait un peu face à l’euro, à 1,1179 franc suisse pour un euro contre 1,1186 la veille, mais reculait face au dollar, à 0,9962 franc suisse pour un dollar au lieu de 0,9949 mercredi soir.

La monnaie chinoise a terminé à 6,7390 yuans pour un dollar à 15H30 GMT, contre 6,7271 yuans mercredi.

L’once d’or valait 1.291,28 dollars contre 1.309,57 dollars mercredi.

Enfin, le bitcoin se monnayait à 4.008,87 dollars contre 4.008,98 mercredi soir, selon des chiffres compilés par Bloomberg.

Imprimer

A lire aussi...