Le dollar regagne un peu de terrain face à l’euro

AWP

2 minutes de lecture

La monnaie européenne valait 1,1465 dollar vers 21h, contre 1,1500 dollar jeudi soir.

Le dollar s’est nettement redressé en cours de séance face à l’euro vendredi, profitant d’ajustements techniques et de la prudence des cambistes à l’approche du week-end.

Vers 20H00 GMT (21H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1465 dollar, contre 1,1500 dollar jeudi à 22H00 GMT.

Après avoir perdu du terrain en début de séance européenne, le billet vert s’est soudainement redressé peu avant l’ouverture de Wall Street.

Ce regain de vigueur «a surpris beaucoup de monde mais n’est a priori lié à aucun gros titre ou raison fondamentalement nouvelle», a commenté David Gilmore de Foreign Exchange Analytics.

Les données officielles sur l’inflation aux Etats-Unis avaient été publiées quelques instants plus tôt mais «elles étaient conformes aux prévisions», a souligné le spécialiste.

D’après le département du Travail, les prix à la consommation aux Etats-Unis ont reculé de 0,1% en décembre sur un mois. Sur un an, l’inflation a ralenti à +1,9%, contre +2,2% le mois précédent, et tombe sous la cible des 2% pour la première fois depuis août 2017.

Pour expliquer le rebond du dollar, «il est possible que les investisseurs se soient positionnés avant l’expiration d’options et avant un week-end qui pourrait amener des surprises aux Etats-Unis si le +shutdown+ se poursuit», a avancé M. Gilmore.

Les administrations américaines sont en effet partiellement fermées depuis 21 jours en raison du bras de fer entre la Maison-Blanche et les démocrates autour du financement d’un mur à la frontière mexicaine.

«Qui sait ce qui va se passer? Les investisseurs redoutent l’incertitude que tout cela peut créer à Washington» et se réfugient vers le dollar, actif généralement considéré comme plus sûr, a relevé M. Gilmore. D’autant plus, selon lui, que le billet vert a perdu pas mal de terrain depuis le début de l’année.

«Le dollar est sous pression pour diverses raisons. La confiance en l’économie mondiale a augmenté, comme indiqué par le rebond des marchés actions, ce qui pèse sur le dollar considéré comme une valeur refuge. Et la discorde politique devient plus évidente en l’absence de toute porte de sortie au blocage» budgétaire américain, a expliqué Tilmann Kolb, analyste pour UBS.

La monnaie unique européenne n’a de son côté pas d’atouts particuliers à faire valoir ces derniers jours, sur fond d’indicateurs économiques décevants et d’inflation modérée, a relevé le spécialiste.

Parmi les autres devises, l’euro perdait d’ailleurs du terrain face à la monnaie nippone, à 124,40 yens vers 20H00 GMT contre 124,71 yens jeudi à 22H00 GMT.

Le dollar était quasi stable face à la devise japonaise, à 108,49 yens contre 108,43 yens la veille.

La livre britannique montait face à la monnaie unique européenne, à 89,25 pence pour un euro, tout comme face au dollar, à 1,2845 dollar pour une livre, son plus haut niveau depuis novembre. Elle s’est redressée après la publication d’un article de presse évoquant la possibilité d’un report du Brexit au cas où le Parlement voterait mardi soir contre l’accord négocié entre Londres et Bruxelles.

La devise suisse grimpait face à l’euro, à 1,1287 franc suisse pour un euro, et était stable face au billet vert, à 0,9845 franc suisse pour un dollar.

La monnaie chinoise est montée face au dollar, à 6,7630 yuans pour un billet vert contre 6,7885 jeudi vers 15H30 GMT.

L’once d’or valait 1.288,09 dollars, marginalement au-dessus des 1.286,64 dollars cotés jeudi soir.

Enfin, le bitcoin valait 3.650,10 dollars contre 3.630,86 dollars jeudi soir, selon des chiffres compilés par Bloomberg.