Légère dégradation du climat à la consommation

AWP

1 minutes de lecture

L’indice reste légèrement meilleur que la moyenne pluriannuelle. Concernant la situation économique générale, le degré d’optimisme des consommateurs est semblable au trimestre précédent.

Le climat de consommation en Suisse s’est légèrement détérioré au cours des trois derniers mois, selon le relevé réalisé en avril par le Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco). Il s’est affiché à -6 points, contre -4 points lors du dernier pointage en janvier.

L’indice reste légèrement meilleur que la moyenne pluriannuelle (-9). Concernant la situation économique générale, le degré d’optimisme des consommateurs est semblable au trimestre précédent (-3 points). Cela semble indiquer que la croissance restera modérée, précise le communiqué publié vendredi.

Les appréciations du marché du travail se sont légèrement assombries mais restent globalement positives, en phase avec le recul du chômage et la croissance de l’emploi. Ainsi, le sous-indice concernant l’évolution attendue du chômage (31 points) est demeuré un peu en dessous de sa moyenne. La sécurité de l’emploi est jugée nettement moins bonne qu’en début d’année, tout en restant un peu plus favorable que la moyenne pluriannuelle.

Les consommateurs se montrent légèrement plus pessimistes qu’en janvier concernant leur situation budgétaire. La propension à effectuer des achats importants reste inférieure à la moyenne. Cela laisse donc présager une évolution modérée des dépenses de consommation privée, précise encore le Seco.