Chine: bénéfices en hausse pour les grandes banques

AWP

1 minutes de lecture

Résultats trimestriels meilleurs que prévu malgré une augmentation des créances douteuses.

Les quatre grandes banques publiques chinoises, vitales pour l’économie du pays, ont vu leurs bénéfices augmenter au premier trimestre, des résultats meilleurs que prévu malgré une augmentation de leurs créances douteuses.

Bank of China, la première banque commerciale du pays pour les échanges de devises, a enregistré sur la période janvier-mars un bénéfice net de 51 milliards de yuans (6,7 milliards d’euros), en hausse de 4% sur un an, selon un communiqué diffusé mardi à la Bourse de Hong Kong.

China Construction Bank (CCB), la deuxième banque chinoise, a vu de son côté son bénéfice net grimper de 4,2% à 76,9 milliards de yuans (10,2 milliards d’euros).

Industrial and Commercial Bank of China (ICBC), la plus grosse banque du monde en termes d’actifs, a engrangé 82 milliards de yuans (11 mds EUR) sur la période, soit une hausse de 4,1%, tandis qu’Agricultural Bank of China (ABC), a accru son bénéfice net de 4,3% à 61,3 milliards de yuans (8,1 mds EUR).

Pour faire face au ralentissement de son économie, dans un contexte de bras de fer commercial avec les Etats-Unis, Pékin s’est lancé dans un vaste programme de relance au premier trimestre.

Des réductions d’impôts et de taxes d’un montant de 2.000 milliards de yuans (265 milliards d’euros) ont été annoncées. Censées alléger les charges sur les entreprises, elles sont effectives depuis début avril.

Les banques ont également été encouragées à gonfler leurs prêts aux petites entreprises, jusque-là délaissées au profit des grands groupes publics plus solides financièrement, au risque d’augmenter davantage les mauvaises créances des institutions bancaires.

Leur niveau est «vraiment très élevé», estime l’analyste David Marshall du cabinet CreditSights à la chaîne d’information financière Bloomberg TV.

Les créances douteuses de la banque ICBC ont augmenté au premier trimestre de 5,2 milliards de yuans (680 millions d’euros), soit la plus forte hausse trimestrielle en trois ans, selon Bloomberg.

Celles de China Construction Bank ont connu la plus importante hausse depuis 2016: +6,6 milliards de yuans (874 millions d’euros) entre janvier et mars.

«La bonne nouvelle, c’est que l’économie semble se stabiliser cette année», avec une croissance du PIB en Chine à 6,4% au premier trimestre, et que «le crédit pourrait ralentir» ces prochains mois, selon M. Marshall.