Brexit: Londres invitée à changer de position pour obtenir un «long» report

AWP

1 minutes de lecture

«Je conseillerai aux membres de l’UE d’être prêts à accorder une longue prolongation si le Royaume-Uni accepte de repenser sa stratégie», a déclaré le président du Conseil européen Donald Tusk.

Le président du Conseil européen Donald Tusk a invité jeudi les pays européens à soutenir un «long» report du Brexit prévu le 29 mars si le Royaume-Uni le demande, à condition que Londres change sa «stratégie».

«Au cours des consultations pour le sommet européen, je conseillerai aux 27 membres de l’UE d’être prêts à accorder une longue prolongation si le Royaume-Uni accepte de repenser sa stratégie pour le Brexit et parvient à dégager un consensus autour de celle-ci», a-t-il annoncé dans un message publié via son compte Twitter.

Le président du Conseil s’exprimait quelques heures avant un nouveau vote des députés britanniques qui doivent se prononcer sur un report de Brexit et une semaine avant le sommet des 21-22 mars qui sera largement dominé par le divorce entre Londres et l’Union européenne avec la crainte de plus en plus forte d’un divorce brutal.

Cet appel de Donald Tusk à un changement de position de Londres fait écho aux déclarations du négociateur en chef de l’UE Michel Barnier mercredi, qui a appelé le Royaume-Uni à se positionner clairement sur le type de relation post-Brexit qu’il veut bâtir avec l’UE.

En substance, les dirigeants européens veulent inciter le gouvernement britannique à changer son modèle de Brexit, pour une séparation plus douce qui lui permettrait par exemple de rester dans une union douanière avec l’UE.