Blanchiment: Danske Bank inculpée au Danemark

AWP

1 minutes de lecture

Nouvelle étape dans la procédure judiciaire à l’encontre de la banque danoise dans l’affaire de blanchiment d’argent dans sa filiale estonienne.

Le Parquet financier de Copenhague a annoncé mercredi l’inculpation préliminaire de Danske Bank, nouvelle étape dans la procédure judiciaire à l’encontre de la première banque danoise dans l’affaire tentaculaire de blanchiment d’argent dans sa filiale estonienne.

Une enquête a été ouverte en août et «nous avons maintenant tellement avancé que nous avons un acte d’inculpation préliminaire contre la banque», a indiqué dans un communiqué le procureur Morten Niels Jakobsen, responsable du parquet chargé de la répression de la délinquance financière internationale (SØIK).

Il est reproché à la banque d’avoir contrevenu à la législation sur le blanchiment d’argent entre février 2007 et janvier 2016.

«Il est important de dire que nous sommes encore au début de notre enquête», a précisé M. Jakobsen.

L’instruction se poursuit donc et le magistrat et son équipe doivent maintenant s’employer à déterminer si Danske Bank peut être poursuivi pénalement et si la responsabilité de certains membres de sa direction peut être engagée.

«Nous allons évidemment coopérer avec SØIK, nous rendre disponibles et partager les informations que nous avons en lien avec l’enquête en cours», a affirmé le directeur-général de Danske Bank, Jesper Nielsen, dans un communiqué.

Selon un rapport indépendant demandé par la banque danoise, sa filiale estonienne a vu transiter entre 2007 et 2015 quelque 200 milliards d’euros à travers les comptes de 15.000 clients étrangers non-résidents en Estonie.

Une part importante de ces fonds a été jugée suspecte et pourrait porter la somme d’argent sale à plusieurs dizaines de milliards d’euros, provenant essentiellement de la Russie.

Cette affaire fait également l’objet d’une enquête des autorités américaines et britanniques et de l’Union européenne.

L’agence d’évaluation financière Moody’s a récemment abaissé la note de Danske Bank, indiquant craindre pour elle de «lourdes amendes».