Allemagne: HSH Nordbank supprime 40% de ses effectifs

AWP

1 minutes de lecture

700 emplois seront biffés sur les sites de Hambourg et de Kiel après la reprise par des investisseurs privés.

La banque régionale allemande HSH Nordbank compte supprimer 700 emplois sur un total de 1’700, une mesure intervenant peu de temps après son rachat par des investisseurs privés, a-t-on appris mardi auprès de l’établissement.

Ces suppressions d’effectifs seront réparties sur ses sites de Hambourg et de Kiel, selon une annonce faite mardi lors d’une réunion du personnel, a indiqué un porte-parole de la banque à l’AFP.

«C’est un désastre!» a dénoncé le syndicat des services Verdi, cité par l’agence DPA.

Une centaine de suppressions d’emplois font l’objet d’un plan plus ancien pour porter les effectifs de la banque à 1’600 d’ici 2019. Les quelques 600 qui s’ajoutent seront réparties sur deux ans.

Ces coupes sont justifiées par l’arrêt de la structure de défaisance (bad bank) interne, qui a éliminé du bilan le gros des crédits toxiques hérités de la crise financière, par la réduction d’activités dans l’export et les marchés de capitaux, l’externalisation de l’informatique et une simplification dans l’organigramme.

L’établissement est le premier du secteur des «Landesbanken» à être privatisé après la vente bouclée le 28 novembre dernier par ses propriétaires publics, la ville-Etat de Hambourg et l’Etat régional de Schleswig-Holstein, à J. Christopher Flowers et Cerberus, deux fonds d’investissement américains, pour un milliard d’euros.

Le changement de propriétaire avait été imposé par la Commission européenne en 2011 en échange de son feu vert au plan de sauvetage de 13 milliards d’euros pour colmater des pertes abyssales de la banque dans les secteurs immobilier et maritime.

Encore convalescente, la banque doit améliorer sa rentabilité pour être acceptée d’ici 2022 au sein d’un fonds de sauvetage géré par les banques privées, comme imposé par la fédération allemande du secteur BdB.

Sous la houlette d’un directeur commercial français nommé lundi au directoire, Nicolas Blanchard, HSH Nordbank compte se développer dans l’immobilier commercial en Europe, en visant notamment la France, de même que dans le financement des énergies renouvelables.

L’établissement prévoit de changer de nom pour s’appeler Hamburg Commercial Bank à partir de février 2019.