Wall Street mise sur la poursuite des négociations Chine/USA

AWP

1 minutes de lecture

Le Dow Jones termine en hausse de 0,44% à 25’942,37 points.

La Bourse de New York, profitant d’un rebond en toute fin de séance, a terminé dans le vert vendredi alors que les responsables américains et chinois se sont quittés sans accord commercial mais en prévoyant a priori de se revoir.

L’indice vedette de la Bourse de New York, le Dow Jones Industrial Average, s’est apprécié de 0,44% à 25’942,37 points et l’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, de 0,08%, à 7’916,94 points.

L’indice élargi S&P 500 a progressé de 0,37%, à 2’881,40 points.

La place new-yorkaise a pourtant passé la majeure partie de la séance dans le rouge alors que reprenait le bras de fer entre Pékin et Washington, quelques heures après l’entrée en vigueur de droits de douane supplémentaires sur 200 millions de dollars de biens chinois.

Les discussions ont été ajournées à la mi-séance sans que ne filtrent de détails dans l’immédiat.

Mais les indices ont repris de la vigueur quand le président américain Donald Trump a annoncé que les négociations avaient été «franches» et «constructives» et que les tractations allaient se poursuivre.

Il n’a toutefois pas donné de calendrier.

«Les marchés accueillent favorablement des informations somme toute très légères», a commenté Maris Ogg, gérante de portefeuille pour Tower Bridge Advisors. «On nous dit +on va continuer à parler, vous en saurez plus bientôt+. Mais tout cela crée surtout plus d’incertitudes et laisse le marché deviner ce qui va se passer.»

Toutefois, a-t-elle ajouté, même s’il est difficile de discerner les objectifs réels des diverses parties, «tous souhaitent visiblement parvenir à un compromis et il n’est pas irrationnel de miser sur la conclusion à terme d’un accord».

La séance a aussi été marquée vendredi par l’arrivée tumultueuse de Uber à Wall Street, la plus grosse opération boursière de l’année.

Alors que l’entreprise avait fixé la veille un prix d’introduction déjà considéré comme modeste (à 45 dollars), l’action a fini en baisse de près de 8% vendredi.

Sur le marché obligataire, le taux sur la dette à 10 ans des Etats-Unis évoluait en hausse en fin de séance, à 2,469% contre 2,442% jeudi soir.