Volatilité et prix du pétrole

Aneeka Gupta, ETF Securities

1 minutes de lecture

Les prix du pétrole devraient être soumis à une pression considérable.

La montée en flèche de la volatilité observée sur les marchés financiers au cours des derniers jours a fait craindre que les taux d'intérêt n'augmentent encore davantage. Les actions américaines ont amorcé un rebond tardif, qui a aidé les marchés boursiers du monde entier à redresser la déroute des trois derniers jours. Le dollar américain est resté stable et les matières premières ont rebondi. L'or s'est redressé de 0,5% après avoir affiché sa plus forte baisse en deux mois, les investisseurs se prémunissant contre les fluctuations plus importantes du marché. Pendant ce temps, les prix du pétrole brut ont grimpé, les stocks américains de pétrole brut ayant chuté inopinément d'un million de barils la semaine dernière, selon l'API. Toutefois, les prix du pétrole devraient être soumis à une pression considérable, car l'Energy Information Administration (EIA) estime que la production de pétrole brut aux Etats-Unis augmentera cette année pour atteindre 10,6 millions de barils par jour (mbj), ce qui est plus élevé que prévu.

 

A lire aussi...