Tokyo monte encore, les Bourses chinoises refluent

AWP

2 minutes de lecture

Le Nikkei a gagné 0,47%. Le Topix, a pris 0,86%. Shanghai a perdu 0,87%, Shenzhen a cédé 0,94%, tandis que le Hang Seng a glissé de 0,39%.

La Bourse de Tokyo a aligné mardi une septième séance de hausse consécutive, soutenue par Wall Street et un vent d’optimisme sur les négociations commerciales sino-américaines. Les Bourses chinoises ont en revanche reflué après leur bond de la veille.

A Tokyo l’indice vedette Nikkei a gagné 0,47% à 22.974,13 points à la clôture, signant au passage un nouveau plus haut depuis un an. L’indice élargi Topix, qui avait un peu fléchi lundi, a pris 0,86% à 1.662,68 points. Le marché japonais a été encouragé par le niveau record établi lundi par l’indice S&P500 de la Bourse de New York, à l’entame d’une semaine riche en événéments économiques, entre décisions de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) mercredi et de la Banque du Japon (BoJ) jeudi, une ribambelle de résultats d’entreprises et d’indicateurs.

Le président américain Donald Trump a en outre laissé entendre lundi que la signature d’un accord commercial avec Pékin pourrait intervenir avant le sommet de l’Association des pays riverains du Pacifique (Apec) qui doit avoir lieu mi-novembre au Chili. Les Bourses chinoises ont toutefois fini en baisse mardi, après avoir fortement grimpé la veille, portées par l’intention de Pékin d’accélérer le développement de la technologie blockchain.

L’indice composite de Shanghai a perdu 0,87% à 2.954,18 points, celui de Shenzhen a cédé 0,94% à 1.642,68 points, tandis qu’à Hong Kong, l’indice Hang Seng a glissé de 0,39% à 26.786,76 points, victime de prises de bénéfices.

Du côté des valeurs

CANON: DÉGÂTS LIMITÉS APRÈS DES PRÉVISIONS ENCORE ABAISSÉES

L’action du fabricant japonais d’appareils photo, de matériel de bureautique et d’équipements médicaux Canon a souffert (-0,8% à 2.911 yens) au lendemain d’un nouvel abaissement de ses prévisions de résultats annuels, la troisième depuis le début de l’année.

NINTENDO COUVERT DE BONNES NOUVELLES

Le pionnier japonais des jeux vidéo Nintendo a bondi de 2,07% à 37.790 yens grâce aux très bons scores de son jeu Mario Kart sur mobile ainsi qu’à la confirmation de l’autorisation de vendre sa console Switch en Chine avec deux jeux, par l’intermédiaire de son partenaire local Tencent. De plus, sortiront en novembre dans le monde de nouveaux titres qui suscitent l’espoir des investisseurs à quelques semaines des fêtes de fin d’année, toujours cruciales pour les ventes du groupe.

SOFTBANK GROUP REBONDIT

L’action du géant japonais de l’investissement dans les technologies SoftBank Group a rebondi de 2,60% à 4.100 yens. Le titre avait reculé au cours des cinq séances précédente, dans la foulée du coûteux plan de sauvetage mis en place par le groupe pour le géant américain des bureaux partagés WeWork.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen faiblissait par rapport au dollar, à raison d’un billet vert pour 108,89 yens vers 09h00 GMT, contre 108,72 yens lundi après la clôture de Tokyo, point de référence pour les investisseurs nippons.

La monnaie japonaise baissait aussi vis-à-vis de l’euro, qui valait 120,64 yens vers 09h00 GMT contre 120,54 yens lundi soir à Tokyo.

La devise européenne refluait quant à elle face au dollar, à raison de 1,1078 dollar pour un euro, contre 1,1101 dollar lundi à 19h00 GMT.

Les cours du pétrole repartaient dans le rouge, après avoir d’abord rebondi en matinée en Asie. A 08h54 GMT, le baril de brut américain WTI cédait 0,88% à 55,32 dollars, tandis que le baril de Brent de la mer du Nord cédait 0,63% à 61,18 dollars.