Regain d’optimisme à Tokyo, moins en Chine

AWP

2 minutes de lecture

Le Nikkei a terminé sur un gain de 0,7% et le Topix a pris 0,73%. Shanghai a lâché 0,64% et Shenzhen a perdu 1,13%. Le Hang Seng a fini stable.

La Bourse de Tokyo a rebondi vendredi, reprenant espoir dans possible prochain accord commercial entre Washington et Pékin après des déclarations d’un haut responsable américain, qui n’ont toutefois peu, voire guère, soutenu les places chinoises.

A Tokyo l’indice vedette Nikkei a terminé sur un gain de 0,7% à 23.302,32 points, tandis que l’indice élargi Topix a pris 0,73% à 1.697,67 points.

Les deux indices avaient démarré la séance autour de l’équilibre, avant de bondir dans la foulée de propos rapportés dans les médias du conseiller économique à la Maison Blanche, Larry Kudlow. Celui-ci a assuré que Washington et Pékin avaient fait «d’énormes progrès» et qu’un accord commercial préliminaire était désormais proche.

Les marchés financiers «avaient déjà intégré des éléments comme le retrait potentiel de hausses de tarifs douaniers, donc si ces choses arrivent vraiment, ce sera un soulagement» pour les investisseurs, a rappelé Yoshihiro Okumura, un responsable de Chibaqin Asset Management cité par l’agence Bloomberg.

Les propos de M. Kudlow ont aussi offert un répit à l’indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong, qui a fini stable vendredi à 26.326,66 points, après avoir subi de lourdes pertes ces derniers jours dans un cadre de violences accrues associées au mouvement de contestation qui ébranle l’ex-colonie britannique depuis des mois.

En revanche en Chine continentale, les investisseurs ont préféré prendre des bénéfices après la légère hausse des cours la veille: l’indice composite de Shanghai a en revanche lâché 0,64% à 2.891,34 points et celui de Shenzhen a perdu 1,13% à 1.605,7 points.

Du côté des valeurs

DENTSU BONDIT, CONFIANT POUR SON 4T

Le titre du géant japonais de la publicité Dentsu a été plébiscité (+6,65% à 4.165 yens). Publiés la veille après la clôture de Tokyo, ses résultats du troisième trimestre ont été plutôt ternes mais le groupe a maintenu ses prévisions annuelles, se montrant confiant pour la fin d’année grâce notamment à la Coupe du monde de rugby, qui s’est tenue au Japon cet automne.

NIPPON PAINT PROFITE DE BONS RÉSULTATS

Le groupe japonais des peintures et vernis Nippon Paint a également engrangé des gains solides (+4,97% à 6.330 yens) à la faveur de ses résultats supérieurs aux attentes au troisième trimestre, publiés la veille. Le groupe a aussi maintenu ses prévisions annuelles.

YAHOO JAPAN ET LINE EN MODE YOYO

L’action de Z Holdings, opérateur du portail internet Yahoo Japan, a fini en queue de l’indice Nikkei (-7,12% à 417 yens), opérant un mouvement de balancier après son envolée de près de 17% la veille quand avait été confirmé son projet de fusion avec Line, société dont l’application de messagerie instantanée est la plus populaire du Japon et qui est aussi présent dans les paiements mobiles. L’action Line a aussi subi vendredi un contrecoup (-4,72% à 5.040 yens) après avoir grimpé de plus de 15% jeudi.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen continuait vendredi de légèrement s’apprécier face au dollar, à raison d’un dollar pour 108,54 yens vers 08h40 GMT, contre 108,74 yens la veille après la clôture de la Bourse de Tokyo.

La monnaie japonaise se stabilisait à la même heure par rapport à la monnaie européenne, qui s’échangeait pour 119,60 yens, quasiment à son niveau de la veille.

L’euro, qui s’était déjà légèrement apprécié jeudi grâce à une croissance du PIB allemand un peu meilleure que prévu au troisième trimestre, était quasi stable face au dollar par rapport à la veille, à raison de 1,1020 dollar contre un euro vers 08h40 GMT.

Les cours du pétrole, très réactifs à l’évolution du feuilleton des négociations commerciales sino-américaines, ont grimpé dans la journée en Asie, mais leurs gains ralentissaient en fin d’après-midi: à 08h40 GMT le prix du baril de brut américain WTI gagnait 0,18% à 56,87 dollars, quand celui du baril de Brent de la mer du Nord prenait à peine 0,14% à 62,37 dollars.