Tokyo: le Nikkei rebondit de 2,44% en clôture

AWP

1 minutes de lecture

Le Nikkei a repris 477,01 points pour remonter au-dessus des 20.000 points à 20.038,97 points, tandis que l’indice Topix a regagné 2,81%.

L’indice Nikkei de la Bourse de Tokyo s’est refait une santé lundi, gagnant 2,44% en clôture, après avoir dévissé fortement vendredi, sa première séance de 2019.

A l’issue des transactions, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a repris 477,01 points pour remonter au-dessus des 20.000 points à 20.038,97 points, tandis que l’indice élargi Topix a regagné 2,81% (+41,37 points) à 1.512,53 points.

Le Nikkei avait plongé de 2,26% vendredi, victime de l’envolée du yen, ce qui est très pénalisant pour les entreprises japonaises faisant des affaires aux Etats-Unis et en Europe.

Bien que peu d’évolution ait été constatée du côté des changes, de bonnes nouvelles sont venues des Etats-Unis, avec le traditionnel rapport mensuel sur les créations d’emplois et des propos bien accueillis du dirigeant de la Banque centrale américaine, Jerome Powell, qui a rassuré les investisseurs en promettant d’être «patient» sur les taux d’intérêt, ce qui a dopé Wall Street.

«Tokyo a surtout réagi à ces déclarations de M. Powell ainsi qu’à la bonne tenue des places américaine et européennes vendredi», a commenté la maison de courtage Okasan Online Securities.

A la fermeture de la place tokyoïte lundi, le dollar était quasi inchangé par rapport à son cours de vendredi dernier, à 108,20 yens, et l’euro remontait légèrement à 123,51 yens, contre 123,22 yens.

Sur les 225 composantes du Nikkei, 210 ont évolué positivement, dans des proportions parfois très importantes.

Le laboratoire pharmaceutique Takeda, qui doit boucler mardi le rachat de son homologue irlandais Shire, a vu son action monter de pas moins de 7,53% à 3.995 yens.

Les spécialistes des composants électroniques ont aussi été appréciés: Tokyo Electron a pris 6,35% à 12.640 yens, Sumco et Screen Holdings chacun 6,33% à respectivement 1.226 yens et 4.620 yens.

De son côté Sony, qui avait souffert vendredi, s’est redressé de 3,62% à 5.370 yens et Nintendo, très sensible aussi aux variations des changes, s’est requinqué de 5,85% à 29.670 yens.

Dans le domaine de l’automobile, Nissan a enregistré un gain de 2,67% à 893,1 yens, Toyota 3,15% à 6.546 yens et Honda 3,69% à 2.989 yens.

A noter aussi le gain de 4,40% à 3.200 yens de Toshiba qui a fait plusieurs annonces, relatives notamment à un massif plan de rachats d’actions lancé en novembre et toujours en cours.