Tokyo: le Nikkei rebondit de 2,15% en clôture

AWP

1 minutes de lecture

Le Nikkei a repris 454,73 points à 21.602,75 points, et l’indice élargi Topix a progressé de 1,99%.

L’indice Nikkei de la Bourse de Tokyo, qui avait souffert ces derniers jours, a fini sur un gain notable de 2,15% mercredi, les investisseurs tablant sur une amélioration des relations sino-américaines après la libération sous caution d’une responsable de Huawei et des propos rassurants de Donald Trump.

Le Nikkei des 225 valeurs vedettes a repris 454,73 points à 21.602,75 points, et l’indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a progressé de 1,99% (+31,30 points) à 1.606,61 points.

Sur le volet des devises, le dollar grimpait à 113,44 yens, contre 113,11 yens mardi à la fermeture de la place tokyoïte, tandis que l’euro était stable, autour de 128,52 yens, des mouvements plutôt favorables à l’achat de titres de groupes exportateurs japonais.

Un juge de Vancouver a ordonné mardi la libération sous caution d’une responsable du géant chinois Huawei, quelques heures après la confirmation de l’arrestation d’un ex-diplomate canadien en Chine, alors que les autorités avaient menacé Ottawa de représailles.

En pleine crise diplomatique entre Pékin, Ottawa et Washington, le juge canadien a accédé à la demande de remise en liberté de Meng Wanzhou. Cette directrice financière du géant chinois des télécoms avait été arrêtée le 1er décembre sur demande de la justice américaine.

Cette crise diplomatique ne semble cependant pas affecter outre mesure la récente trêve dans la guerre commerciale sino-américaine: le ministère chinois du Commerce a évoqué un calendrier de négociations et Donald Trump a parlé mardi de «discussions fructueuses» pouvant déboucher sur de «grosses annonces».

Dans une interview accordée à Reuters, le président américain s’est déclaré prêt à intervenir personnellement dans cette affaire pour maintenir les bonnes relations économiques avec Pékin. M. Trump a par ailleurs assuré qu’il ferait «tout ce qui est bon» pour les États-Unis.

Du côté des valeurs, le fabricant d’instruments de musique Yamaha a bondi de 8,45% à 5.200 yens, après avoir présenté un plan d’affaires qui a manifestement convaincu les investisseurs.

Le titre du groupe de composants Showa Denko a aussi été très prisé (+8,32% à 3.905 yens) du fait de l’annonce d’un versement de dividende plus fort que prévu.

Également très appréciée, l’action de la compagnie d’électricité Tepco Holdings (+7,88% à 739 yens) après le retrait d’un projet de modification du statut de l’activité nucléaire au sein du groupe.

Le géant de la distribution FamilyMart Uny (-7,3% à 16.080 yens) a subi le contrecoup de la réorientation des achats vers les valeurs agissant plutôt sur les marchés extérieurs.

Du côté des habituelles actions vedettes, les constructeurs d’automobiles ont trouvé preneur: Nissan a grignoté 0,95% à 924,4 yens, Toyota a pris 2,22% à 6.895 yens et Honda Motor 2,01% à 3.082 yens.

Le fleuron de l’électronique Sony s’est offert un bond de 3,59% à 5.941 yens.