Les Bourses asiatiques portées par les bons augures chinois

AWP

2 minutes de lecture

Le Nikkei a gagné 0,30%. Le Topix a fait du surplace à 1648,43 points. Shanghai a pris 0,85% et Shenzhen a gagné 1,58%. Le Hang Seng s’est lui offert un gain de 0,84%.

Les Bourses asiatiques ont débuté la semaine sur une note positive, encouragées par l’espoir d’avancées sur le front commercial sino-américain et une ruée en Chine sur les actions liées à la technologie «blockchain» après des propos du président Xi Jinping.

A la fermeture à Tokyo (06h00 GMT), l’indice vedette Nikkei a gagné 0,30% à 22’867,27 points, toujours au plus haut depuis un an. En revanche, l’indice élargi Topix a fait du surplace à 1648,43 points.

En Chine continentale, l’indice composite de Shanghai a pris 0,85% à 2980,05 points et celui de Shenzhen a gagné 1,58% à 1658,24 points.

Le président chinois Xi a plaidé pour accentuer la place de la blockchain dans les développements technologiques en Chine, dopant les actions du secteur, dont plusieurs ont bondi de 10%, la limite journalière autorisée sur les marchés locaux.

La technologie blockchain, utilisée notamment pour des crypto-monnaies comme le bitcoin, est considérée comme cruciale dans la sécurisation des transactions informatiques dans de nombreux domaines.

Le bitcoin s’est d’ailleurs momentanément envolé de 15% à près de 10’000 dollars.

Sur la place de Hong Kong, l’indice Hang Seng s’est lui offert un gain de 0,84% à 26’891,26 points.

Wall Street avait achevé la semaine passée dans le vert, l’indice S&P 500 frôlant son record, grâce à des résultats trimestriels globalement positifs.

La Chine a en outre confirmé samedi que les négociations commerciales avec les Etats-Unis étaient en bonne voie, annonçant au passage son intention de lever l’embargo sur les importations de volaille américaine. Vendredi, l’administration Trump avait indiqué que la phase 1 de l’accord était «proche» d’être conclue.

Par ailleurs, les donneurs d’ordres attendent les décisions de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) mercredi et de la Banque du Japon jeudi.

Du côté des valeurs

Un peu moins de la moitié des principaux secteurs à Tokyo ont fini en vert, l’immobilier, le transport ferroviaire, la distribution d’électricité ou encore de l’alimentation ayant au contraire tiré vers le bas.

COMPOSANTS EN FORME

Portées par les bons résultats d’Intel aux Etats-Unis, les actions des fabricants de puces électroniques ont joué les locomotives, d’autant qu’elles sont aussi sensibles aux nouvelles perçues comme positives dans le conflit commercial entre Pékin et Washington: Sumco, spécialiste des galettes de silicium pour les semi-conducteurs, a bondi de 5,33% à 1.917 points, Tokyo Electron a gagné 2,90% à 22’515 points, TDK a augmenté de 2,96% à 11’120 yens et Taiyo Yuden de 3,06% à 2999 points.

SOFTBANK GROUP BAISSE ENCORE

Après avoir déjà souffert la semaine passée à la suite de la confirmation de son plan de sauvetage de la firme américaine de bureaux partagés WeWork, SoftBank Group reprenait un peu du poil de la bête en début de journée, mais cela n’a pas duré, notamment en raison d’appréciations négatives d’analystes. Le titre a finalement lâché 0,52% à 3996 yens.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen faiblissait légèrement par rapport au dollar, à raison d’un dollar pour 108,7 yens vers 09h50 HEC, contre 108,65 yens vendredi après la clôture de Tokyo, point de référence pour les investisseurs nippons.

La monnaie japonaise gagnait en revanche un peu de terrain vis-à-vis de l’euro, qui valait 120,57 yens contre 120,69 yens vendredi soir à Tokyo.

La devise européenne était en hausse face au dollar, à raison de 1,1092 dollar pour un euro lundi vers 8h50 GMT (9h50 HEC), contre 1,1080 dollar vendredi en fin de journée.

Les cours du pétrole s’affichaient en repli lundi en Asie, après avoir terminé en hausse vendredi pour la quatrième séance de suite, concluant une semaine de forte progression marquée par le recul surprise des stocks de brut aux États-Unis. A 9h42 HEC lundi, le baril de brut américain WTI baissait de 0,49% à 56,38 dollars, tandis que le baril de Brent de la mer du Nord lâchait 0,44% à 61,75 dollars.