Les Bourses d’Asie en hausse pour des raisons diverses

AWP

2 minutes de lecture

Le Nikkei a progressé de 0,49% tandis que le Topix a pris 0,24%. Shanghai a augmenté de 0,62% et Shenzhen a pris 0,72%. Le Hang Seng a rebondi lundi de 1,35%.

 

Les principales Bourses asiatiques ont fini en hausse lundi, celle de Tokyo réagissant aux records de Wall Street vendredi et à la baisse du yen, quand les places chinoises ont apprécié des mesures de la Banque centrale de leur pays.

A l’issue des échanges à Tokyo, l’indice Nikkei des 225 valeurs vedettes a progressé de 0,49% à 23’416,76 points, tandis que l’indice élargi Topix a pris 0,24% à 1700,72 points.

En Chine, l’indice composite de Shanghai a augmenté de 0,62% à 2909,20 points et celui de Shenzhen a pris 0,72% à 1617,19 points.

La Banque centrale chinoise a annoncé lundi une légère baisse du taux préférentiel qu’elle applique aux banques commerciales pour leurs emprunts à court terme auprès d’elle, une mesure destinée à soutenir l’économie du pays, en plein ralentissement.

Cela a «renforcé la confiance des investisseurs», a estimé Zhang Gang, analyste chez Central China Securities.

«Nous prévoyons de nouvelles réductions dans les mois à venir, ce qui ouvrira la porte à une baisse des taux interbancaires», a complété dans une note Julian Evans-Pritchard de Capital Economics.

A Hong Kong, en dépit de la violence persistante du mouvement de contestation contre l’exécutif pro-Pékin, l’indice boursier Hang Seng a rebondi lundi de 1,35% à 26.681,09 points.

Du côté des valeurs

A Tokyo, une grande partie des principaux secteurs ont fini en vert, à l’exception des finances, de l’énergie et des matériaux.

YAHOO JAPAN ET LINE, FUSION CONFIRMÉE

Les maisons mères du portail Yahoo Japan et de la messagerie/réseau social Line ont confirmé lundi matin leur intention de placer ces deux sociétés sous une même entité.

L’information avait déjà été éventée la semaine dernière mais les actions concernées ont bougé quand même: Z Holdings (qui contrôle Yahoo Japan) a pris 1,19% à 422 yens, Line a gagné 2,18% à 5150 yens, SoftBank (dont Z Holdings est une filiale) a perdu 0,33% à 1.503 yens mais SoftBank Group (qui coiffe SoftBank) a augmenté de 1,64% à 4330 yens.

L’ÉLECTRONIQUE LOCOMOTIVE

Les actions des fabricants de semi-conducteurs et autres composants électroniques ont tiré la cote, profitant des espoirs d’avancées positives dans les négociations sino-américaines. Murata a pris 0,45% à 6210 yens, TDK 0,53% à 11.410 yens, Alps Alpine 1,54% à 2442 yens et le spécialiste des robots industriels Yaskawa s’est adjugé un gain de 1,32% à 4220 yens. Advantest a de son côté bondi de 3,66% à 5650 yens.

NISSAN RECULE

L’action du partenaire du constructeur français Renault a reflué de 0,11% à 680,7 yens. Un an après l’arrestation choc de Carlos Ghosn, alors patron de l’alliance, le flou continue sur la façon dont elle va être réformée pour que Nissan se relève et alors que Renault se cherche un directeur général. Le ministre français de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a dit dimanche souhaiter qu’»un professionnel de l’automobile» prenne les commandes du constructeur tricolore.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen faiblissait face au dollar, à raison d’un dollar pour 108,95 yens vers 08H50 GMT (9H50 HEC), contre 108,58 yens vendredi après la clôture de la Bourse de Tokyo, point de référence pour les investisseurs nippons.

La monnaie japonaise baissait aussi face à l’euro, qui s’échangeait pour 120,49 yens vers 08H00 GMT contre 119,71 yens en fin de semaine passée.

L’euro tendait à grimper très légèrement vis-à-vis du billet vert, la monnaie européenne valant 1,1058 dollar vers 08H50 GMT, contre 1,1056 dollar vendredi à 20H00 GMT.

Les cours du pétrole, après quelques heures d’indécisions, évoluaient légèrement dans le rouge vers 09H00 GMT: le prix du baril de brut américain WTI perdait 0,07% à 57,68 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord reculait de 0,28% à 63,12 dollars.