Tokyo finit en hausse, aidée par Wall Street

AWP

1 minutes de lecture

Le Nikkei a gagné 195,90 points à 20.359,70 points, et l’indice Topix a augmenté de 0,51% (+7,72 points) à 1.529,73 points.

L’indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a fini en nette hausse de 0,97% vendredi, aidé par la bonne tenue de Wall Street jeudi et par un repli du yen face au dollar, ce qui encourage l’achat d’actions de groupes exportateurs.

A l’issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a gagné 195,90 points à 20.359,70 points, et l’indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a augmenté de 0,51% (+7,72 points) à 1.529,73 points.

Sur le volet des changes, le dollar remontait à 108,32 yens, contre 107,93 yens la veille à la fermeture de la place tokyoïte. De son côté, l’euro remontait légèrement, à 124,82 yens.

«La place tokyoïte a ouvert à la hausse, dans le sillage de cinq jours positifs pour les actions américaines. Elle a aussi grimpé avec la pause de la remontée du yen», a analysé dans une note Okasan Online Securities.

Un yen fort face au dollar est défavorable aux titres des groupes exportateurs nippons, mais ceux-ci profitent du répit de la devise japonaise.

Wall Street a terminé en hausse jeudi pour la cinquième séance d’affilée, prenant 0,51% pour finir à 24.001,92 points.

La Bourse de Tokyo sera fermée lundi en raison d’un jour férié.

A Tokyo, Hitachi s’est envolé de 8,6% à 3.346 yens après des informations de presse annonçant la suspension de son projet de construction de réacteurs nucléaires en Grande-Bretagne, trop difficile à financer.

Nissan a pris 0,85%, à 905,5 yens, suite aux deux nouvelles inculpations visant son ancien dirigeant Carlos Ghosn. Le groupe a également été inculpé, en tant qu’entité morale ayant remis les documents incriminés.

Les constructeurs automobiles concurrents étaient également en hausse, Toyota prenant 1,74% à 6.821 yens, et Honda 2,42%, à 3.170 yens.

Olympus, qui a annoncé la nomination d’un nouveau PDG, a bondi de 9,87% à 4.005 yens.

Le groupe japonais d’habillement Fast Retailing, propriétaire de la marque Uniqlo, a grimpé de 6,18% à 55.280 yens après avoir publié des ventes en hausse de 5,2% pour le mois de décembre.

Les investisseurs n’ont toutefois pas semblé inquiets de statistiques gouvernementales publiées vendredi avant la cloche d’ouverture, qui indiquent que la consommation des ménages au Japon a encore reculé en novembre, de 0,6% sur un an.