Les Bourses européennes confortées par la croissance américaine

AWP

2 minutes de lecture

L'Eurostoxx 50 a gagné 0,24%.

Les Bourses européennes ont fini dans le vert vendredi, confortées par l’annonce d’une croissance américaine plus solide que prévu au premier trimestre. La croissance de l’économie américaine s’est accélérée, dépassant les projections des analystes et même de l’administration Trump, selon une première estimation du département du Commerce vendredi. Le PIB a progressé de 3,2% en rythme annuel de janvier à mars, alors que les analystes misaient sur 1,9% après 2,2% au 4e trimestre. Cette forte croissance reflète notamment un redressement de la balance commerciale, des dépenses publiques et des investissements dans les stocks. «Cela fait plus de neuf ans que les Etats-Unis sont en croissance ininterrompue, la deuxième série la plus longue de leur histoire», commentent les experts de Mirabaud Securities Genève. A New York à la mi-séance, les indices évoluaient près de l’équilibre. Le Dow Jones Industrial Average, prenait 0,10% à 26.487,94 points et l’indice élargi S&P 500 s’appréciait de 0,15% à 2.930,54 points. Le Nasdaq perdait de son côté 0,04% à 8.115,94 points. Parmi les grands résultats du jour figuraient ceux du fabricant de micro-processeurs Intel (-10,35%), des majors pétrolières ExxonMobil (-2,77%) et Chevron (-1,50%), ainsi que ceux du constructeur de voitures Ford (+9,89%) ou du vendeur de dentifrices Colgate-palmolive (+3,73%).

L’Eurostoxx 50 a gagné 0,24%.

La Bourse de Paris a progressé de 0,21% à la clôture pour finir à 5.569,36 points, dans un volume d’échanges modéré de 3,5 milliards d’euros. Sanofi est monté de 3,50% à 76,20 euros, soutenu par des résultats supérieurs aux attentes au premier trimestre. Valeo a rebondi de 6,65% à 32,88 euros, Safran a gagné 3,36% à 129,35 euros, et Renault a avancé de 2,27% à 60,91 euros, soutenu par une rumeur selon laquelle Renault et Nissan étudieraient les possibilités de créer une holding détenue «à parité».

À Francfort, le Dax a fini en progression de 0,27% à 12.315,18 points, portant à 0,76% ses gains hebdomadaires, tandis que le MDax a pris 0,29% à 25.911,71 points. Wirecard a fini en tête du Dax (+3,68% à 133,75 euros) en effaçant ses pertes de la veille. Bayer a pris 0,82% à 61,54 euros, alors que son patron a de nouveau défendu l’acquisition l’an dernier de Monsanto face à ses actionnaires. Deutsche Bank a cédé 1,85% à 7,34 euros.

La Bourse de Londres a terminé proche de l’équilibre en baisse de 0,08% à 7.428,19 points. Les investisseurs ont surtout réagi aux résultats en berne de la banque RBS dont le titre a chuté de 4% à 240 pence. BP a perdu 2,32% à 556,10 pence et Royal Dutch Shell (action «B») 1,74% à 2.452,50 pence. La compagnie minière Glencore a lâché 3,30% à 310,85 pence. AstraZeneca a reculé (-1,60% à 5.795 pence) après une hausse de son chiffre d’affaires et de son bénéfice net au premier trimestre.

A Milan, l’indice FTSE Mib a gagné 0,08% à 21.738 points. Amplifon réalise la meilleure performance progressant de 2,39% à 17,12 euros tandis que Saipem enregistre la plus forte baisse (-3,59% à 4,538 euros).

L’indice Ibex 35 de la Bourse de Madrid a clôturé quasi-stable, prenant 0,05% à 9.506,0 points. Banco de Sabadell a grimpé de 4,21% à 1,01 euro, en tête d’un secteur bancaire également dans le vert. Bankia a pris 1,50%, 2,37 euros et Santander 0,10% à 4,49 euros. Aena a pris 1,21% à 162,75 euros.

A la Bourse suisse, l’indice SMI a franchi la barre des 9.700 points, en gagnant 0,31%. Le groupe de chimie Sika a terminé en tête (+1,48% à 154,10 CHF), devant Swisscom (+1,16% à 478,00 CHF). Le géant pharmaceutique Novartis a gagné +0,76% (82,60 CHF), devant son concurrent Roche (+0,70% à 266,35 CHF), tandis que le géant alimentaire Nestlé progressait de +0,27% (97,52 CHF).

L’indice PSI 20 de la Bourse de Lisbonne a fini en hausse de 1,28% à 5.420,07 points. La société Semapa a gagné 1,09% 3,03% à 14,86 euros, et EDP 0,45% à 3,38 euros. Galp Energia a perdu 0,23% à 14,98 euros.

A Amsterdam, l’indice AEX a clôturé en hausse de 0,30% à 540,18 points. Le groupe de travail temporaire Randstad a gagné 0,04% à 51,32 euros. A la baisse, le sidérurgiste Arcelo Mittal a perdu 2,00% à 19,40 euros.

La Bourse de Bruxelles a pris 0,37%, l’indice Bel-20 s’affichant en clôture à 3.727,62 points. Parmi les valeurs du Bel-20, la société de biotechnologie arGEN-X affichait la meilleure performance (+1,75% à 110,30 euros). La société biopharmaceutique UCB était elle en queue du peloton (-1,03% à 69,48 euros).