Les Bourses chinoises en repli, prudence parmi les investisseurs

AWP

1 minutes de lecture

Shanghai a cédé 0,40% et Shenzhen a perdu 0,59%. A la Bourse de Hong Kong, l’indice Hang Seng a lui aussi clôturé en baisse, de 0,54%.

Les Bourses chinoises ont clôturé en baisse jeudi, les investisseurs se montrant prudents au lendemain de la publication de chiffres encourageants sur la croissance et dans l’attente d’avancées sur le front de la guerre commerciale.

En Chine continentale, l’indice composite de la Bourse de Shanghai a cédé 0,40% à 3.250,20 points, et la Bourse de Shenzhen, deuxième place du pays, a perdu 0,59% à 1.762,30 points. A la Bourse de Hong Kong, l’indice Hang Seng a lui aussi clôturé en baisse, de 0,54% à 29.963,26 points.

Les investisseurs ont continué à vendre en dépit de commentaires optimistes sur les négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis.

Mercredi le Wall Street Journal, citant une source proche du dossier, affirmait que les deux premières puissances économiques pourraient signer un accord «fin mai, début juin» pour mettre un terme à leur guerre commerciale déclenchée par Donald Trump.

Et le quotidien des affaires d’indiquer qu’une nouvelle session de pourparlers pourrait se tenir à Pékin pendant la semaine du 29 avril.

En dépit des tensions commerciales avec Washington, la croissance du premier trimestre en Chine s’est stabilisée à 6,4% sur un an, tandis que la production industrielle a enregistré une progression plus forte au premier trimestre sur un an.

Mais «les investisseurs attendaient davantage de politiques pour stimuler l’économie», relève l’analyste Zhang Gang de Central China Securities.

En Chine continentale, les constructeurs auto ont été à la peine en pleine tenue du Salon de Shanghai. SAIC Motor a glissé de 2,25% à 29,54 yuans et BYD, coté à Shenzhen, a plongé : -4,94% à 59,32 yuans.

L’immobilier, secteur clé du pays, a lui aussi subi : le promoteur Vanke a lâché 0,90% à 30,70 yuans, Poly a perdu 1,34% à 14,00 yuans.

A Hong Kong, le secteur de l’énergie a souffert, après une baisse des réserves américaines de brut, moins importante que prévu, et la crainte que les Etats-Unis puissent accorder des dérogations liées aux sanctions iraniennes.

Le géant pétrolier PetroChina a perdu 0,40% à 5,04 dollars hongkongais (HKD), CNOOC a terminé en repli de 0,67% à 14,74 HKD et Sinopec a cédé à 0,81% à 6,11 HKD.

Le secteur de l’immobilier a fini en ordre dispersé: le promoteur China Sands a lâché 0,81% à 43,05 HKD, tandis que Wynn Macau a pris 0,47% à 21,30 HKD.