Les Bourses chinoises contrastées, prudence avant la Fed

AWP

1 minutes de lecture

Le Hang Seng a clôturé sur une progression de 0,27%, confortant son rebond de la veille. Shanghai a perdu 0,16%, tandis que Shenzhen grimpait de 0,72%.

Les Bourses chinoises ont pris des directions divergentes mardi, Hong Kong terminant en hausse, tandis que Shanghai cédait du terrain, dans des marchés prudents guettant les minutes d’une réunion de la Réserve fédérale américaine et des avancées dans les pourparlers commerciaux sino-américains.

A la Bourse de Hong Kong, l’indice Hang Seng a clôturé sur une progression de 0,27% à 30.157,49 points, confortant son rebond de la veille.

En Chine continentale, l’indice composite de la place de Shanghai a perdu 0,16% à 3.239,66 points, tandis que l’indice de référence de Shenzhen, deuxième place du pays, grimpait de 0,72% à 1.783,01 points.

L’optimisme fragile soulevé par la reprise la semaine dernière des négociations entre la Chine et les Etats-Unis continuait d’aider les marchés.

«Les inquiétudes sur la croissance mondiale s’apaisent à mesure que les deux pays semblent s’acheminer vers un accord» pour résoudre leur guerre commerciale, a observé Alfonso Esparza, du courtier Oanda.

Pour autant, «en l’absence de détail concrets et avec des menaces (agitées de part et d’autres) en cas de mauvais accord, les investisseurs restent nerveux et font montre de prudence», a-t-il insisté.

Dans ce contexte, les marchés restent suspendus à la publication, attendue cette semaine, des minutes de la dernière réunion de politique monétaire de la banque centrale américaine (Fed), qui devraient livrer des indices sur la santé de l’économie aux Etats-Unis.

Un regain de tensions commerciales entre l’Union européenne et les Etats-Unis --autour notamment d’Airbus-- contribue à assombrir le tableau.

A Hong Kong, le mastodonte internet Tencent, poids lourd de la cote, a grimpé de 0,89% à 383,60 dollars hongkongais, tandis que le fabricant de microcomposants électroniques AAC Technologies a bondi de 5,25% à 53,15 dollars. Le producteur d’ordinateurs Lenovo a pris 0,86% à 7,01 dollars.

Les firmes pétrolières ont profité de l’appréciation continue des cours du brut, à l’image du géant étatique CNOOC (+0,94% à 15,04 dollars).

Signes d’un marché contrasté, l’assureur AIA a cependant perdu 0,37% à 79,70 dollars et l’opérateur télécoms China Mobile 0,32% à 78,10 dollars.

En Chine continentale, les titres des promoteurs immobiliers se sont envolés après l’annonce par le gouvernement d’un assouplissement des conditions restreignant les permis de résidence dans les petites villes, parallèlement des projets de dépenses accrues dans les infrastructures pour encourager la croissance urbaine dans le pays.

China Fortune Land Development (+8,73% à 34,14 yuans) et Vanke (+6,15% à 33,48 yuans) en ont profité.

A l’inverse, les valeurs financières étaient à la peine, à l’image du géant bancaire ICBC (-0,69% à 5,78 yuans), et les sociétés pétrolières reprenaient toujours leur souffle après leurs récents gains, PetroChina cédant ainsi 0,51% à 7,73 yuans.