Les Bourses asiatiques ont terminé largement dans le vert

AWP

1 minutes de lecture

Hong Kong termine en hausse de 2,12%. Shanghai et Shenzhen grimpent de 2,05% et 3,18%.

Les grandes Bourses d’Asie ont fini mardi nettement dans le vert, encouragées comme les autres places mondiales par des signes potentiels - mais fragiles - d’accalmie de la pandémie de coronavirus en Europe.

A Tokyo l’indice Nikkei a gagné 2,01% à 18’950,18 points sur la séance, et l’indice élargi Topix s’est apprécié de 1,96% à 1’403,21 points.

Même ambiance à Hong Kong où l’indice Hang Seng a pris 2,12% à 24’253,29 points.

En Chine continentale, où aucun nouveau décès quotidien lié au COVID-19 n’a été enregistré pour la première fois depuis le début de ces statistiques en janvier, l’indice composite de Shanghai a progressé de 2,05% à 2’820,76 points et celui de Shenzhen de 3,18% à 1’743,37 points.

Comme prévu, le premier ministre japonais Shinzo Abe a déclaré mardi l’état d’urgence pour sept régions du pays où les cas de coronavirus se sont accélérés dernièrement, dont Tokyo et Osaka.

Cependant ce dispositif ne va pas se traduire par un confinement obligatoire, mais essentiellement par de fortes recommandations aux habitants d’éviter les sorties non indispensables.

Il n’effrayait plus les investisseurs, qui avaient largement anticipé cette décision la semaine dernière.

Le choc devrait néanmoins être rude pour l’économie japonaise, sachant que Tokyo et sa grande banlieue pèsent environ un tiers du Produit intérieur brut (PIB) national.

Pour amortir l’impact, M. Abe a notamment annoncé dès lundi un plan d’aide historique de 108.000 milliards de yens (915 milliards d’euros), largement supérieur aux attentes.

Du côté des valeurs

TAKEDA EN VUE: le titre du géant pharmaceutique nippon Takeda a pris 3,86% à 3.471 yens. Le groupe a annoncé lundi l’entrée de nouveaux partenaires, dont le suisse Octapharma et le français LFB, dans une alliance de laboratoires mondiaux qu’il a co-initiée pour développer un traitement contre le Covid-19 basé sur le plasma, une voie prometteuse mais complexe à mettre en oeuvre.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen s’appréciait légèrement face au dollar vers 10H20 GMT, à raison d’un dollar pour 109,05 yens contre 109,22 yens lundi à 21H00 GMT.

La monnaie japonaise baissait en revanche face à l’euro, qui s’échangeait pour 118,76 yens contre 117,88 yens la veille.

La monnaie européenne se renforçait aussi face au dollar, à raison d’un euro pour 1,0888 dollar contre 1,0793 lundi à 21H00 GMT.

Le marché pétrolier, qui avait rechuté lundi, est reparti en nette hausse mardi: vers 10H20 GMT le prix du baril de brut américain WTI s’appréciait de 3,68% à 27,04 dollars, tandis que celui du baril de Brent de la mer du Nord prenait 2,87% à 34,00 dollars.

A lire aussi...