Le pétrole stagne en Asie

AWP

1 minutes de lecture

Le WTI prenait deux cents à 52,13 dollars dans les échanges électroniques en Asie. Le Brent gagnait trois cents à 60,67 dollars.

Les cours du pétrole stagnaient mercredi en Asie dans l’attente des données américaines sur l’état des stocks de brut américain, sur fond de crainte quant à un excès d’offre mondiale.

Vers 04H40 GMT, le baril de «light sweet crude» (WTI), référence américaine du brut, pour livraison en février, prenait deux cents à 52,13 dollars dans les échanges électroniques en Asie.

Le baril de Brent, référence européenne, pour livraison en mars, gagnait trois cents à 60,67 dollars.

Malgré les efforts apparents de l’Opep pour rééquilibrer le marché, les inquiétudes sur l’offre se faisaient sentir en ce qui concerne le pétrole iranien, frappé de sanctions américaines mais dont ont été exemptés certains pays importateurs de brut iranien comme la Chine et l’Inde.

«L’élément clé sont les déclarations des Etats-Unis selon lesquelles ils ne prolongeraient pas les exemptions des sanctions américaines», a déclaré à l’AFP Sukrit Vijayakar, analyste chez Trifecta Consultants. «Je crois personnellement que cela n’est pas vrai. Si la volonté de mettre en oeuvre des sanctions contre Téhéran reste forte, elle sera moins forte que la nécessité de limiter le prix du brut avant les prochaines élections» américaines, a-t-il dit.

Les acteurs du marché étaient également dans l’attente des données hebdomadaires sur les réserves et la production aux Etats-Unis, qui seront publiées mercredi par l’Agence américaine d’information sur l’Energie (EIA).

Mardi, le Brent a gagné 1,65 dollar sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, pour terminer à 60,64 dollars.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le WTI s’est apprécié de 1,60 dollar pour clôturer à 52,11 dollars.