Le pétrole rebondit en Asie

AWP

1 minutes de lecture

Le WTI progressait de 42 cents à 52,49 dollars dans les échanges électroniques en Asie. Le Brent gagnait 41 cents à 61,59 dollars.

Les cours du pétrole rebondissaient vendredi en Asie, portés par une réduction de la production de l’Opep et des informations sur une éventuelle suppression par Donald Trump des droits de douane punitifs pour la Chine.

Vers 03H00 GMT, le baril de «light sweet crude» (WTI), référence américaine du brut, pour livraison en février, progressait de 42 cents à 52,49 dollars dans les échanges électroniques en Asie.

Le baril de Brent, référence européenne, pour livraison en mars, gagnait 41 cents à 61,59 dollars.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a annoncé jeudi avoir réduit en décembre sa production pour le deuxième mois consécutif. Cette baisse, tirée essentiellement par l’Arabie saoudite, est de 751.000 barils par jour.

Le cartel et ses partenaires comme la Russie ont déjà décidé de réduire leurs extractions de 1,2 millions de barils par jour à compter de janvier pour tenter de rééquilibrer le marché.

D’après les analystes, les cours sont également tirés par le recul plus important que prévu des stocks de brut américain.

«Les réserves américaines de brut ont reculé de 2,7 millions de baril, ce qui soulage les inquiétudes sur l’excès d’offre,» a déclaré CMC Markets dans un communiqué.

Autre élément jugé positif par les investisseurs, des informations du Wall Street Journal selon lequel l’administration du président Donald Trump étudie la possibilité de supprimer tout ou partie des lourds droits de douane imposés à la Chine, pour inciter Pékin à faire plus de concessions dans les négociations commerciales en cours entre les deux pays.

Néanmoins, les inquiétudes sur un ralentissement de la croissance mondiale pèsent toujours sur le marché du brut.

«La croissance stagne et avec elle, l’appétit pour le brut», a déclaré Alfonso Esparza, analyste chez Oanda. «La demande reste la plus grande incertitude».

Jeudi, le Brent a clôturé à 61,18 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 14 cents.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le WTI perdu 24 cents à 52,07 dollars.