Le pétrole poursuit son recul en Asie

AWP

1 minutes de lecture

Le baril de Brent, référence européenne, également pour juin, perdait 51 cents à 74,13 dollars.

Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, lundi en Asie, après une hausse du nombre de puits en activité aux Etats-Unis, mais le recul était tempéré par le risque de nouvelles sanctions américaines contre l’Iran.

Vers 05h00 GMT, le baril de light sweet crude (WTI), référence américaine du brut, pour livraison en juin, reculait de 22 cents à 67,88 dollars dans les échanges électroniques en Asie.

Le baril de Brent, référence européenne, également pour juin, perdait 51 cents à 74,13 dollars.

Selon le rapport hebdomadaire de la société américaine Baker Hughes publié vendredi, le nombre de puits actifs de forage de pétrole dans le pays a encore progressé cette semaine, de 5 unités pour atteindre 825 puits. Signe d’une augmentation encore plus marquée de la production dans les mois à venir.

Mais les prix continuaient d’être soutenus par les tensions géopolitiques impactant le Moyen-Orient.

«Les prix du pétrole devraient baisser légèrement aujourd’hui du fait de la réaction des marchés à la hausse des activités de forage aux Etats-Unis, mais les prix continueront d’être soutenus jusqu’au 12 mai 2018», a estimé Benjamin Lu, analyste chez Phillip Futures.

Le président américain Donald Trump, fervent opposant à l’accord nucléaire signé en juillet 2015 entre l’Iran et six grandes puissances, doit annoncer le 12 mai s’il se retire de cet accord, pour réimposer ensuite les sanctions unilatérales américaines contre Téhéran suspendues depuis son entrée en vigueur.