La chronique des marchés de Vontobel au 31 juillet

Jean Frédéric Nussbaumer, Vontobel

2 minutes de lecture

Dow -0,57%, S&P 500 -0,58%, Nasdaq -1,39%, Russell 2000 -0,61%, SOX -1,00%, Eurostoxx -0,42%, SMI -0,11%.

 

Troisième séance consécutive de recul à Wall-Street, dans le calme. La baisse sur le Nasdaq se poursuit dans le sillage de Twitter et de Facebook. Sur le front économique américain, les promesses de ventes de logements et l'indice manufacturier de la Fed de Dallas ressortent au-dessus des attentes. Ce soir après la clôture de New York seront publiés les résultats trimestriels d’Apple. Et demain se tiendra la réunion FOMC de la Fed qui devrait déboucher, sauf surprise, sur un statu quo sur les taux d'intérêt. Les Fed Funds ne prévoient pas de hausse de taux avant la réunion du 26 septembre. Les importants chiffres de l'emploi US du mois de juillet 2018 seront quant eux dévoilés ce vendredi. Toujours dans le registre macro-économique, l'indice d'activité manufacturière régionale de la Fed de Dallas pour le mois de juillet 2018 est ressorti hier à +32,3, contre 32 de consensus.

Revenons au marché. C’est clairement du côté des valeurs technologiques qu’il faut chercher la raison de la baisse. Rappelons que l’indice Nasdaq flirte avec ses sommets et aussi que le marché est fortement exposé à ce secteur. La dernière statistique de Crédit Suisse indiquant les positions longues en actions des hedge funds montrent que le secteur de la tech représente à lui tout seul 45,7% de toutes les expositions. On appelle cela un «crowded trade», comme Nestlé en Suisse. Alors quand quelques gros joueurs décident d’alléger, cela devient un peu comme la sortie du Paléo le samedi soir, ça coince par endroits. Au registre des valeurs, Twitter abandonne encore 8% après les 20% de la veille, Netflix rend 5,7% et a perdu 20% depuis son top. Facebook perd encore 2,2% ce qui porte sa chute à 22%. Cela n’engage que moi mais le plus dur est certainement fait, on peut acheter le titre en direct, en deux fois, une fois aujourd’hui et la seconde lundi prochain. On peut aussi investir dans un produit structuré conservateur en approchant les 10% de rendement. Le secteur industriel est également à la traine, la faute à Caterpillar qui swing de +2,8% à -2% malgré ses bons résultats. Le secteur de l’énergie se tient bien, merci le pétrole, le WTI Light Crude revenant à 70 dollars le baril. Les télécoms aussi, AT&T rebondit de 3% après une note positive publiée par Bank of America. La volatilité bondit de 8,5% (VIX) et atteint un niveau de résistance (moyenne mobile à 200 jours). L’or revient à 1220 dollars l’once alors que l’euro repasse au-dessus des 1,17 contre le billet vert. Sur la partie obligataire, le 10 ans US rend 2,95% ce matin.

En Asie cette nuit, c’est au tour de la Banque du Japon d’annoncer sa décision sur les taux. La BoJ décide de maintenir ses objectifs de taux «très bas» inchangés tout en annonçant des mesures pour rendre son programme d'assouplissement quantitatif (QE) plus flexible. Elle confirme son objectif de taux à court terme à moins 0,1% et son objectif de rendement des obligations d'Etat à dix ans autour de 0%. Ces décisions ont été prises par 7 voix contre 2. La banque centrale prévient cependant dans son communiqué de politique monétaire que les taux d'intérêt à long terme sont susceptibles de fluctuer en fonction des évolutions de l'économie et de l'inflation et que son programme de rachat de titres sera désormais plus flexible.

En attendant Apple ce soir à 23h,  Samsung Electronics (-0,60%) annonce une baisse de 0,1% de son BN Q2, due à un ralentissement de la croissance mondiale du marché des smartphones haut de gamme qui s'est traduit par une moindre demande pour son Galaxy S9.

Ce matin en Europe, les marchés ouvrent en légère hausse, l’Eurostoxx progressant de 0,15%, porté par les titres de consommation. En Suisse c’est le statu quo, l’indice SMI traitant à l’équilibre. Crédit Suisse publie un bénéfice avant impôts au-dessus des attentes des analystes, son activité de banque privée se porte bien, la banque d’investissement déçoit, le titre Crédit Suisse en hausse de 1,3%. Logitech dévoile un trimestre solide, ses résultats dépassent les prévisions et l’objectif 2019 est relevé plus tôt que notre analyste ne le pensait. Ce dernier confirme sa recommandation d’achat et relève son objectif de cours de 48 à 51 francs. L’action Logitech en hausse de 0,2%.

AMS est un titre particulier, la société publie deux fois ses résultats! La première fois c’était la semaine passée et tout s’est bien déroulé, le titre a d’ailleurs rebondi. La seconde, ce sera ce soir avec les résultats d’Apple. Hier AMS progressait fortement de 6% et aujourd’hui l’action rend 2%. Quelque chose me taquine. Le board d’AMS a acheté un wagon d’options calls vendredi…ces gens auraient-ils une conviction, une vue, un sentiment quant aux résultats d’Apple ce soir?