La chronique des marchés de Vontobel au 27 avril

Jean Frédéric Nussbaumer, Vontobel

2 minutes de lecture

Nasdaq +1,6%, SPX +1,04%, Dow +1%, Russell +0,48%, SOX +2,09%, Eurostoxx +0,58%, SMI +1,08%.

Wall-Street retrouve de la vigueur, encouragée par d’excellents résultats de sociétés. C’est le secteur technologique qui montre la voie avec AMD +13.7%, Facebook +9.1%, Xilinx +1.7% et Qualcomm +1.4%. Le retour en grâce de ce secteur est aussi rapide que violent. Et ce n’est pas terminé. Après la clôture, Amazon publie des résultats stratosphériques en annonçant 3.27$ de bénéfices par action, le marché attendant…1.25$ ! Et Amazon relève ses perspectives tout en annonçant augmenter le prix de son abonnement Prime de 20% à 119 $ par an. L’action du géant du commerce électronique traite à un nouveau plus haut de tous les temps dans le marché après-bourse. La volatilité (VIX) chute et revient à 16. L’appétit au risque est de retour, on le constate en observant l’indice SPX Cyclical / Defensives qui grimpe de 1.3%. Pas ou peu de couvertures de positions à découvert mais de vrais acheteurs qui reviennent dans le marché. Notons aussi que le retour du rendement de l’emprunt US à 10 ans en-dessous des 3% offre un agréable ballon d’oxygène aux actions. 

Après la cloche, hormis Amazon, Intel, Baidu et Western Digital publient toutes de bons résultats qui les propulsent à la hausse. 

Mario Draghi livre message très calibré hier, à l'issue d'une réunion des gouverneurs qui n'a ni modifié sa politique monétaire ni dévié d'un pouce sur sa communication. L'objectif était d'en dire le moins possible pour gagner du temps avant la prochaine réunion du Conseil. Le dirigeant de la Banque centrale européenne (BCE) était attendu sur le ralentissement économique observé en zone euro en début d'année, qui pourrait, s'il se confirme, repousser la sortie de la politique accommodante de l'institution monétaire. Mais Mario Draghi se veut rassurant, réaffirmant la solidité générale de l'économie en zone euro. En gros, ce coup de mou en zone euro est à la fois attendu, après une période de forte croissance, et lié à des facteurs temporaires, comme les basses températures ou les grèves, a-t-il par ailleurs expliqué. Le président a par rapport souligné sa confiance dans la perspective d'atteindre à moyen terme son objectif d'inflation inférieur à, mais proche de 2%, tout en rappelant qu'un «important degré de relance monétaire restait nécessaire» pour soutenir les prix. L’euro s’apprécie dans un premier temps pour céder à la force du dollar par la suite, la paire eur/usd à 1.2066 ce matin. L’euro/suisse à 1.1968.

Aujourd’hui nous continuerons de suivre les résultats de sociétés aux Etats-Unis avec notamment Chevron, Colgate et Exxon. Aux Etats-Unis, le PIB au premier trimestre sera publié alors que les chiffres de l’emploi viennent de sortir en Allemagne, dont le taux de chômage rerste inchangé à 5.3% en avril. 

Le dossier de la paix progresse en Corée, Angela Merkel rencontre Donald Trump aujourd’hui, probablement dans un contexte différent de celui du sommet Macron / Trump, la Banque du Japon maintient son programme de soutien à l’économie inchangé tout en supprimant son objectif de retour de l’inflation à 2% en 2019. Les marchés européens ouvrent en légère hausse, probablement aussi aidés par la faiblesse de l’euro contre dollar. En Suisse, Straumann continue de profiter de ses excellents résultats et progresse de 2.2%. 

Petit rappel à l’attention des investisseurs intéressés à se positionner dans le commerce électronique…Chez Vontobel nous disposons d’un certificat «e-commerce» qui se compose de plusieurs sociétés actives dans ce segment et permet d’investir dans le thème plutôt que dans une seule société.