La chronique des marchés de Vontobel au 23 juillet

Jean Frédéric Nussbaumer, Vontobel

2 minutes de lecture

Dow -0,03%, S&P 500 -0,09%, Nasdaq -0,07%, Russell 2000 +0,26%, SOX -0,49%, Eurostoxx -0,33%, SMI +0,64%.

 

Wall-Street conclut sa semaine en très légère baisse, peu impressionnée par les énièmes commentaires belliqueux de Donald Trump. Cette fois-ci c’est à la Réserve Fédérale que le président des Etats-Unis s’en prend en se plaignant que la hausse des taux d’intérêts orchestrée par la Fed pénalise tout ce que son administration a accompli. Donald Trump s’inquiète par ailleurs du renforcement du dollar. La caravane passe une fois de plus et le marché se concentre sur les résultats de sociétés au deuxième trimestre. A ce jour 82 entreprises de l’indice S&P500 (SPX) ont publié leurs chiffres. La croissance de leurs bénéfices par rapport au second trimestre de 2017 est de 30,2%, c’est littéralement exceptionnel! Les surprises positives s’élèvent à 90%, je n’ai jamais vu cela. La saison débute donc sur les chapeaux de roues, elle est loin d’être terminée certes mais force est de constater que Corporate America est une fois encore capable de nous étonner.

Revenons à la séance de vendredi en notant que le SPX teste le support de 2800 points avec succès (2801,83 à la cloche). Microsoft sort du lot en s’adjugeant 1,8% suite à ses résultats. Nous recommandons de l’acheter, elle est de plus en plus compétitive en solutions «cloud», un des nerfs de la guerre. Les secteurs de la consommation et financier se portent bien alors que General Electric (GE) ne parvient toujours pas à s’en sortir et chute de 4,4% malgré de bons résultats. La volatilité (VIX) reste stable à 13,50, le 10 ans US rend 2,90% et le pétrole traite à 68 dollars le baril sur le WTI Light Crude. L’or traite à 1230 dollars l’once après avoir glissé jusqu’à 1222 dollars la semaine passée. J’achèterais au-dessus de 1240 dollars avec un objectif à 1340 dollara. En-dessous de 1200 dollara, la baisse devrait s’accélérer.

Ce matin les places financières européennes ouvrent en baisse d’environ ½ pourcent. Donald Trump menace l’Iran de ne plus jamais menacer les Etats-Unis (sic) sous peine de conséquences historiques, l’euro est fort contre le dollar, à 1,1741 mais le marché veut surtout voir les résultats d’entreprises. Sur la partie macro-économique, on suivra les ventes de maisons aux Etats-Unis ainsi que la confiance des consommateurs en zone Euro. On attend cette semaine la croissance du PIB Américain (+4,2% selon les analystes). C’est un record, après la croissance plutôt anémique de 2% du trimestre précédent. De mémoire, la dernière fois qu’une croissance d’une telle ampleur a eu lieu, c’était en 2014.  

Les résultats d’entreprises de la semaine à LVMH en Europe, qui devrait plutôt surprendre à la hausse, notamment grâce à l’Asie. Alphabet rapporte ce soir, suivi de Facebook mercredi, puis Amazon jeudi. L’on attend également Exxon et Shell (qui devrait donner un update de son programme de rachat d’actions de EUR 25bn), ainsi que Bristol Myers et Ely Lilly. Dans les stock de consommation, Coca-Cola rapporte également.

Nous restons principalement positifs sur les Big Tech aux USA. En effet, même si Google s’est vu imposer une amende de EUR 5bn par l’UE, l’histoire montre que cela n’a que peu d’impact sur la croissance de l’entreprise. C’est au contraire un signe que la concurrence ne suit pas et que la compagnie fait cavalier seul, loin, loin devant. Facebook devrait croître fortement grâce à Instagram (1bn d’utilisateurs), et Amazon grâce au Cloud. Les résultats de ces trois compagnies devraient être stellaires. De plus, Alphabet, Facebook et Amazon ne sont pas présents en Chine et ne peuvent donc pas faire l’objet de rétorsions chinoises dans le cadre de la guerre des tarifs. Il reste Apple, mais eux produisent leurs iPhones en Chine, il n’y aura donc vraisemblablement pas de mesures chinoises en leur défaveur. Au pire, Trump taxe les iPhones importés de Chine… et ne sera pas réélu lors de la prochaine élection, puisqu’il n’y a pas pire que d’aliéner le peuple américain en attaquant une icône de la réussite américaine.

Sunrise grimpe de 1,9%, Goldman l’a relevée à «acheter». Le Financial Times (FT) parle d’une division de Glaxo, attention à Zalando, Alibaba et JD.Com pourraient s’attaquer au marché allemand. Le Sunday Times indique que Airbus pourrait s’intéresser à BAE Systems.