Bourses européennes en ordre dispersé avant le week-end pascal

AWP

2 minutes de lecture

L’Eurostoxx 50 a grimpé de 0,52%.

Les Bourses européennes ont fini en ordre dispersé jeudi, Paris et Francfort étant bien orientées malgré des statistiques décevantes en Europe, et Londres accusant une petite baisse au terme d’une semaine écourtée par le long week-end pascal.

Les Bourses européennes seront fermées vendredi et lundi.

La croissance de l’activité privée dans la zone euro a de nouveau ralenti en avril, au plus bas depuis trois mois, en raison notamment de la contraction du secteur manufacturier.

«Globalement, les résultats d’entreprises, spécialement en Europe, sont plutôt bons et c’est l’un des éléments qui est, dans l’esprit des investisseurs, plus important que le ralentissement conjoncturel», a estimé Daniel Larrouturou, directeur général délégué chez Diamant bleu Gestion

En outre, des indicateurs américains de bonne tenue ont été publiés, notamment un fort rebond des ventes au détail en mars et un repli des chiffres hebdomadaires sur les demandes d’allocation chômage, à leur plus bas niveau en 50 ans.

A New York, les indices se redressaient à la mi-journée après avoir hésité en début séance: vers 16H30 GMT le Dow Jones Industrial Average avançait de 0,44% à 26.565,41 points et l’indice élargi S&P 500 de 0,15% à 2.904,90 points tandis que le Nasdaq, à forte coloration technologique, ne cédait plus que 0,03% à 7.993,35 points.

La séance a été marquée par les introductions en Bourse des sociétés Pinterest (+27,37%) et Zoom (+75,67%).

L’Eurostoxx 50 a grimpé de 0,52%.

La Bourse de Paris a terminé la semaine en hausse de 0,31%, à 5.580,38 points, son plus haut niveau de clôture depuis le 22 mai 2018. Kering a subi la plus forte baisse (-5,04% à 510,40 euros), fragilisé par le ralentissement de la croissance organique lié à sa marque phare Gucci, en dépit de ventes en progression au premier trimestre. Schneider Electric est monté de 2,72% à 77,00 euros, bénéficiant d’un chiffre d’affaires en hausse. L’Oréal s’est adjugé 0,21% à 243,20 euros. So

A la Bourse de Francfort, l’indice Dax a gagné 0,57% pour finir à 12.222,39 points. Après Lufthansa (+1,30% à 22,59 euros) lundi, les opérateurs ont suivi les résultats de groupes du MDax, en attendant mercredi prochain l’éditeur de prologiciels SAP (+1,12% à 100,48 euros). Deustsche Post a terminé en progression de 1,29% à 31,10 euros, après un feu vert des autorités fédérales à une augmentation du prix des lettres standard.

La Bourse de Londres a terminé en légère baisse de 0,15% pour terminer la semaine à 7.459,88 points. Le secteur du voyage a été mal orienté: le voyagiste TUI a cédé 0,61% à 847,40 pence, le groupe de croisières Carnival 1,54% à 4.036 pence et le groupe aérien IAG -0,85% à 557,20 pence). Un repli de la livre sterling face au dollar a soutenu quelques multinationales, comme le géant de la publicité WPP (+1,28% à 934 pence), ou le spécialiste des produits d’hygiène Reckitt Benckiser (+0,77% à 5.812 pence).

A la Bourse Milan, l’indice FTSE a cédé 0,20% à 21.957 points. Mediaset a réalisé la meilleure performance, gagnant 3,60% à 2,907 euros, après avoir confirmé travailler à une alliance européenne dans la télévision. En revanche, la Juventus, qui avait perdu plus de 17% mardi, a encore subi la plus forte baisse du FTSE Mib, cédant 4,14% à 1,3325 euro, après son élimination en Ligue des champions.

A Madrid, l’indice Ibex 35 a pris 0,34% à 9.581,9 points. En tête des hausses, le géant textile Inditex a grimpé de 2,56% à 28 euros. Les banques ont plutôt évolué dans le rouge, avec -0,21% à 4,61 euros pour Santander et -1,40% à 2,96 euros pour CaixaBank.

L’indice PSI 20 de la Bourse de Lisbonne a perdu 0,15% pour clôturer à 5.359,75 points. Galp Energia a terminé en baisse de 0,41% à 14,41 euros, contrairement à EDP et à sa filiale EDP Renovais, qui ont terminé en hausse respectivement de 1,65% à 3,444 euros et de 0,92% à 8,75 euros. Jeronimo Martins a clôturé en baisse (0,39%) à 14,03 euros, et le papetier The Navigator a lui gagné 1,68% pour s’établir à 3,99 euros.

La Bourse de Zurich a fini en baisse de 0,26% à 9.571,22 points. Après plusieurs séances de hausse, Alcon, la filiale de Novartis spécialisée dans l’ophtalmologie, a plongé de 3,35% à 55,91 CHF. Le géant pharmaceutique Novartis a lui chuté de 2,17% à 77,03 CHF. Le groupe de chimie Lonza a terminé en haut du tableau (+2,16% à 297,40 CHF).

A Bruxelles, l’indice Bel-20 des principales valeurs vedettes a clôturé en petite hausse de 0,14%, à 3.852,30 points. La plus forte hausse est à mettre au crédit d’Ontex (2,42% à 21,16 euros), la plus forte baisse d’UCB (-1,40% à 70,30 euros).

L’indice AEX de la Bourse d’Amsterdam a clôturé en hausse de 0,60% à 569,61 points. A la hausse, le géant de l’agroalimentaire et des cosmétiques Unilever a gagné 2,95% à 52,27 euros, après la publication de ses résultats trimestriels. A la baisse, le groupe de paiement en ligne Adyen a perdu 2,59% à 670,00 euros.