Bonds Europe: la dette italienne termine sur une détente

AWP

1 minutes de lecture

Le taux d’emprunt à dix ans de l’Italie a baissé à 2,689% vers 18h contre 2,794% jeudi soir.

La dette italienne s’est encore détendue vendredi, entraînant dans son sillage les autres pays du sud de l’Europe, à la suite de la formation d’un gouvernement populiste dans la péninsule.

Depuis mercredi, les taux d’emprunt des pays du sud de l’Europe ont progressivement regagné du terrain, après une poussée de fièvre en début de semaine qui a notamment fait monter mardi le rendement à 10 ans de l’Italie à 3,439%, son niveau le plus haut depuis le 24 mars 2014.

«Nous observons un sentiment d’apaisement qui s’est traduit très directement sur le marché par une baisse assez nette des taux italiens, accompagnée d’une détente des taux espagnols et portugais», a commenté auprès de l’AFP Guillaume Rigeade, gérant allocation d’actifs et dettes souveraines chez Edmond de Rothschild Asset Management.

«Dans ce mouvement d’appétit pour le risque, les taux allemands, qui avaient servi de valeur refuge, sont remontés», a-t-il complété.

Près de trois mois après les législatives, le Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème) et la Ligue (extrême droite) ont trouvé un compromis avec le président italien Sergio Mattarella pour former un gouvernement.

Ce premier gouvernement d’alliance entre un jeune mouvement populiste et un parti d’extrême droite a prêté serment vendredi après-midi à Rome, sous la direction de Giuseppe Conte, un juriste complètement novice en politique qui a promis une politique anti-austérité et sécuritaire.

Les taux d’intérêts de l’Espagne ont profité de ce répit, malgré le départ du chef du gouvernement conservateur Mariano Rajoy, renversé par le Parlement et remplacé par le socialiste Pedro Sanchez.

«Le marché n’a pas été pris par surprise, il s’était préparé à ce changement depuis plusieurs jours», a souligné M. Rigeade.

Autre rendez-vous important qui figurait à l’agenda du jour: les chiffres de l’emploi aux Etats-Unis. Le taux de chômage est tombé en mai à son plus bas niveau depuis 18 ans à 3,8% après de solides embauches.

«Les chiffres américains sont très bons mais ils n’ont eu qu’un impact limité sur le marché, qui était vraiment dominé par la politique européenne», a relevé le spécialiste.

A 18H00 (16H00 GMT), le taux d’emprunt à dix ans de l’Italie a baissé à 2,689% contre 2,794% jeudi à la clôture du marché secondaire, où s’échange la dette déjà émise.

Le rendement de même maturité de l’Espagne a également reflué à 1,441% contre 1,503%, tout comme celui du Portugal à 1,886% contre 1,981% et celui de la Grèce à 4,508% contre 4,585%.

A l’inverse, celui de l’Allemagne est monté à 0,386% contre 0,341%, de même que celui de la France à 0,709% contre 0,668%.

En dehors de la zone euro, le taux d’emprunt britannique à dix ans a progressé à 1,278% contre 1,230%.

A la clôture des marchés européens, le taux d’emprunt à 10 ans des États-Unis grimpait à 2,902% contre 2,859% jeudi, comme celui à 30 ans à 3,050% contre 3,025%. Le taux d’emprunt américain à deux ans s’établissait pour sa part à 2,475%, contre 2,427%.