Bonds Europe: détente en Espagne après la victoire socialiste

AWP

1 minutes de lecture

Le taux d’emprunt à 10 ans de l’Espagne s’est détendu à 1,007% contre 1,021%.

Le taux d’emprunt à dix ans de l’Espagne s’est détendu lundi après la victoire socialiste aux législatives dans le pays sur un marché de la dette par ailleurs attentiste à la veille d’une réunion de la Fed.

«Le résultat du scrutin espagnol a été accueilli avec soulagement par le marché», a observé auprès de l’AFP Eric Vanraes, gérant obligataire de la banque suisse Eric Sturdza.

Arrivé au pouvoir sans élection en renversant le conservateur Mariano Rajoy à travers une motion de censure, le socialiste Pedro Sanchez a enregistré une nette victoire aux législatives de dimanche, avec 123 sièges sur 350 à la chambre.

«L’Italie a pour sa part bénéficié d’une autre bonne nouvelle, avec le maintien de sa notation par l’agence SP Global Ratings vendredi» qui a permis au taux d’emprunt italien à 10 ans de rester stable, a poursuivi M. Vanraes.

«Car le reste du marché a eu tendance à monter dans le sillage des taux américains, après le bond des dépenses de consommation», d’après l’expert.

Les dépenses des ménages aux États-Unis ont fait un bond significatif en mars, signant leur plus forte hausse mensuelle en presque 10 ans.

«Vendredi, la croissance américaine avait constitué une énorme surprise, mais finalement le marché avait peu bougé car la progression était un peu en trompe l’oeil avec deux phénomènes exceptionnels» et l’inflation reste en outre toujours basse, a expliqué M. Vanraes.

«Aujourd’hui, il y a aussi pas mal d’attentisme, a-t-il ajouté, à la veille d’une journée très chargée en indicateurs et qui verra démarrer une réunion de deux jours de la Réserve fédérale américaine», sans compter un jour férié mercredi sur certains marchés européens.

Selon lui, «la Fed va devoir faire le grand écart entre une croissance toujours bonne aux États-Unis et une inflation toujours faible».

La Banque centrale américaine devrait maintenir les taux d’intérêt inchangés alors qu’elle est sous la pression constante de la Maison Blanche pour les garder bas, voire les réduire.

À 18H00 (16H00 GMT), le taux d’emprunt à 10 ans de l’Allemagne s’est tendu à 0,002% contre -0,023% vendredi à la clôture du marché secondaire, où s’échange la dette déjà émise.

Celui de la France est aussi légèrement monté à 0,363% contre 0,350%.

Celui de l’Italie a fait du surplace à 2,583%, tandis que celui de l’Espagne s’est détendu à 1,007% contre 1,021%.

En dehors de la zone euro, le taux d’emprunt britannique est un peu monté à 1,154% contre 1,141%.

Aux États-Unis, le rendement à 10 ans progressait, à 2,534% contre 2,498% vendredi, tout comme celui à 30 ans, à 2,959% contre 2,923%. Celui à deux ans s’établissait à 2,296% contre 2,282%.